L’impact du « vendredi noir » sur la Bourse!

L’impact du « vendredi noir » sur la Bourse!

 

Le « Black Friday » ou « vendredi noir » est le nom donné au premier jour après l’Action de grâce américaine. En effet, il s’agit de l’un des événements de vente au détail et de dépenses des consommateurs les plus importants aux États-Unis, voire en Amérique. C’est pourquoi il est totalement normal et pertinent de se demander si cet événement peut avoir un impact positif sur les marchés boursiers.

De ce fait, si les consommateurs dépensent d’importantes sommes lors du « Black Friday », cela risque d’être annonciateur que les détaillants afficheront des chiffres de ventes solides. De plus, d’une certaine façon, la consommation faite lors des promotions du « vendredi fou » peut aussi être interprétée comme un indicateur de la confiance que les consommateurs ont envers l’économie.

Tout d’abord, pour ceux qui désiraient transiger pendant la semaine de l’Action de grâce, il est important de savoir que les marchés américains sont généralement fermés la journée même de l’Action de grâce et l’après-midi le lendemain. Ainsi, cette année, les marchés boursiers américains seront fermés le jeudi 26 novembre toute la journée et vendredi le 27 novembre à partir de 13h.

Ensuite, en ce qui concerne les rendements boursiers lors de cette période, de nombreux analystes et investisseurs suggèrent que l’arrivée du « black Friday » ne cause que des gains ou des pertes à très court terme. De ce fait, le meilleur secteur américain une semaine avant à une semaine après le « vendredi noir » est sans surprise le commerce de détail. D’ailleurs, de 2007 à 2017, le regroupement des titres de détail du S&P 500 a affiché un rendement de 5%, par rapport au rendement moyen de 3% du S&P 500 au cours de cette période.

De plus, cela semble se concrétiser également cette année, puisque si l’on regarde le SPDR S&P Retail ETF (ARCA : XRT), on peut voir une très belle accélération de plus de 5% la semaine dernière et plus de 5% cette semaine également.

En somme, il sera très intéressant de suivre l’évolution des marchés cette semaine et la semaine prochaine pour voir si les statistiques se répéteront.

Salesforce en voie d’acheter Slack?

Le Wall Street Journal nous apprenait mercredi que Salesforce (NYSE : CRM) serait en pourparlers pour acquérir Slack (NYSE : WORK), et qu’un accord pourrait être annoncé dès la semaine prochaine, selon des individus proches du dossier.

Naturellement, cette annonce a propulsé les actions de Slack qui ont clôturé en hausse de près de 38% mercredi à la suite de l’annonce du Wall Street Journal. Salesforce, dont l’action a clôturé en baisse de 5% mercredi, devrait publier ses résultats financiers du troisième trimestre la semaine prochaine.

On ne sait pas encore le prix d’achat, mais cela n’a pas empêché le titre de monter de près de 38% après l’annonce.

Cette annonce n’est pas surprenante venant de la firme de technologie américaine. En effet, Salesforce est en grande phase d’acquisition dans les dernières années, achetant des entreprises en croissance telles que MuleSoft pour 6,5 milliards de dollars en 2018 et Tableau pour 15,3 milliards de dollars en 2019.

Si l’achat venait à se concrétiser, cette acquisition deviendrait l’une des plus grosses transactions de logiciels jamais réalisées dans le secteur. Elle se classerait parmi l’achat de Red Hat par IBM pour la somme de 34 milliards de dollars en 2019, l’achat de LinkedIn pour 27 milliards de dollars par Microsoft en 2016 et l’achat de WhatsApp pour 19 milliards de dollars par Facebook en 2014.

En somme, cette transaction sera à surveiller dans les prochaines semaines. De plus, il ne faut pas oublier que Slack est uniquement en bourse depuis juin 2019, ce qui ajoute un caractère exceptionnel à la chose.

Récapitulatif des dernières idées de transactions présentées dans le Billet boursier en octobre 2020.

Depuis près de 3 ans, l’équipe de DayTrader Canada et moi-même nous empressons de dénicher l’information la plus pertinente possible, pour vous accompagner dans vos investissements, et cela, gratuitement. Ainsi, cette semaine, nous souhaitions faire un petit récapitulatif des dernières idées de transactions présentées dans le Billet boursier.

Ainsi, comme un genre d’examen, nous allons analyser les billets du mois d’octobre.

En premier lieu, celui paru le 1er octobre. Dans ce billet, nous présentions une analyse d’un nouveau marché possiblement prometteur : le marché du séquençage de génome. Cette analyse était accompagnée d’une analyse du principal fond négocié en bourse, le ARK Genomic Revolution ETF (ARCA :ARKG). Cette analyse affirmait que le FNB avait de bonnes perspectives haussières. Ainsi, depuis que celui-ci a percé la zone annoncée de 64.50, il a gagné plus de 15%. Ensuite, nous avons démystifié la question : qu’est-ce que le VIX et avons présenté une analyse de la hausse de la volatilité occasionnée par l’élection américaine à venir à ce moment-là.

En second lieu, dans celui paru le 8 octobre, nous avons creusé davantage pour trouver certains titres prometteurs dans l’industrie du séquençage de génome. Ainsi, nous avons présenté 2 titres : Illumina (NASDAQ : ILMN) et Invitae Corp (NYSE : NVTA). Affirmant également que ces deux entreprises avaient possiblement une période de hausse à venir, nous avons présenté une proposition comme quoi, si le rectangle venait à être percé sur le premier, la hausse pouvait se poursuivre. La figure n’ayant toujours pas été percée, le titre est toujours sur notre liste de surveillance. Ensuite, sur le second, nous avons affirmé que la prudence était de mise, étant un titre des plus volatils, la réalisation d’une figure chartiste serait nécessaire avant d’entrer. De ce fait, après beaucoup de volatilité, le titre est pratiquement au même niveau que lors du dernier billet. De plus, dans le cadre de ce billet, nous avons également présenté les options d’achat et de vente.

Ensuite, dans celui paru le 19 octobre, nous avons adopté un ton beaucoup plus informatif en analysant la situation politique américaine, en présentant les différentes lettres grecques reliées aux options et en présentant un article sur les avantages à travailler en Bourse.

Puis, dans celui paru le 30 octobre, avec la hausse des chances que M. Biden soit élu, nous avons présenté un secteur et quelques titres qui étaient susceptibles de bien performer sous son régime. En effet, nous avons présenté 3 titres : GrowGeneration Corp (NASDAQ : GRWG), Trulieve Cannabis Corp. (CSE :TRUL) et Planet 13 Holdings Inc. (OTC : PLNHF). Depuis les analyses au moment d’écrire le billet à aujourd’hui, les trois titres ont respectivement réalisé : +105%, +16.77% et +40%. De plus, nous avons également présenté deux articles informatifs sur le nouveau positionnement de General Motors (NYSE : GM) et des nouvelles sur le possible retour aux airs du Boeing 737 MAX (NYSE : BA).

En somme, nous trouvions l’exercice très intéressant et sommes fiers de ces résultats depuis le début du mois d’octobre, c’est la raison pour laquelle nous souhaitions vous le partager. En plus des éléments énumérés plus hauts, les billets boursiers sont parsemés de contenu éducatif qui répondent autant aux négociants actifs débutants qu’expérimentés.

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance. Analyste et contributeur chez DayTrader Canada.

Sources :

https://daytradercanada.com/billet-boursier/un-marche-prometteur-a-surveiller-le-sequencage-des-genomes/
https://daytradercanada.com/billet-boursier/des-titres-a-surveiller-dans-lindustrie-du-sequencage-des-genomes/
https://daytradercanada.com/billet-boursier/les-entreprises-de-cannabis-americaines-se-preparent-pour-les-elections/
https://daytradercanada.com/billet-boursier/toujours-en-attente-de-la-signature-dune-entente-du-cote-americain/
https://www.investopedia.com/ask/answers/102714/how-stock-market-affected-thanksgiving-and-black-friday.asp#:~:text=Economists%2C%20based%20on%20the%20Keynesian,off%20for%20Thanksgiving%20or%20Christmas.
https://seekingalpha.com/news/3639475-slack-stock-spikes-on-report-salesforce-held-acquisition-talks-crm-dips-updated
https://www.cnbc.com/2020/11/25/slack-shares-jump-following-report-of-possible-salesforce-acquisition.html

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.
Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.
DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.