Billet Boursier

Toujours en attente de la signature d’une entente du côté américain

Toujours en attente de la signature d’une entente du côté américain

Toujours en attente de la signature d’une entente du côté américain

Après la saga de la semaine dernière, incluant un diagnostic positif à la covid19 pour le président américain, aucune entente n’a toujours été signée pour une nouvelle vague de chèque d’aide aux États-Unis. En effet, la présidente de la Chambre des communes Nancy Pelosi et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin se sont exprimés mercredi matin, mais n’ont pas encore conclu d’accord, « l’un des principaux points de désaccord restant le fait que la Maison-Blanche ne comprend pas la nécessité d’un plan de test stratégique national » pour la Covid-19.

Le Congrès n’a pas adopté de nouveaux fonds de secours depuis des mois alors que le coronavirus se propage dans tout le pays et que des millions d’Américains restent au chômage après des fermetures destinées à ralentir l’épidémie.

Bien que le coût global du plan de l’administration Trump soit similaire au prix du projet de loi démocrate, les différends majeurs restent non résolus. Les démocrates ont proposé une aide de 436 milliards de dollars pour les gouvernements des États et locaux, qui pourraient devoir couper les services essentiels alors qu’ils font face à une augmentation des coûts et à une baisse des revenus pendant la pandémie. Mnuchin a offert 300 milliards de dollars aux États et aux municipalités.

Trump, qui a approuvé la proposition de son administration, s’est à nouveau insurgé mercredi contre l’aide publique et locale. Il a dit qu’il voulait « voir les démocrates se détendre un peu » parce que « tout ce qu’ils veulent, c’est renflouer leurs villes et leurs États mal gérés ».
Le projet de loi des démocrates rétablit également l’assurance-chômage fédérale améliorée de 600 dollars par semaine jusqu’en janvier. La proposition de la Maison-Blanche établirait une prestation hebdomadaire de 400 $ jusqu’à la troisième semaine de janvier.

À la veille de l’élection américaine, il s’agit sans aucun doute d’un élément à surveiller, particulièrement dans le contexte où la popularité de M. Trump est en chute libre. (Trump en orange et Biden en bleu).

Capsule : les « grecques » des options

Après avoir présenté les bases des options dans le billet boursier de la semaine dernière, nous aborderons aujourd’hui les « Grecques ». « Les Grecques » est un terme utilisé sur le marché des options pour décrire les différentes dimensions du risque impliqué dans la prise de position sur options. Ces variables sont appelées « grecques », car elles sont généralement associées à des symboles de l’alphabet grec.
De plus, chaque variable ou « lettre grecque » représente un paramètre qui vient avoir une influence sur le prix d’une option. De ce fait, les traders utilisent différentes valeurs grecques, telles que delta, thêta, vega, gamma et rho lorsque vient le temps d’évaluer le risque d’options et gérer les portefeuilles d’options.

Listes des principales lettres grecques :

Delta (Δ) : représente le taux de variation entre le prix de l’option et une variation de 1 $ du prix de l’actif sous-jacent. En d’autres termes, la sensibilité au prix de l’option par rapport au sous-jacent. Le delta d’une option d’achat a une plage comprise entre zéros et un, tandis que le delta d’une option de vente a une plage comprise entre zéros et moins un. Par exemple, supposons qu’un investisseur possède une option d’achat avec un delta de 0,50. Si l’action sous-jacente augmente de 1 $, le prix de l’option augmenterait théoriquement de 50 cents.

Thêta (Θ) : représente le taux de variation entre le prix de l’option et le temps, ou la sensibilité au temps – parfois appelée décroissance temporelle d’une option. Cette variable indique le montant que le prix d’une option diminuerait à mesure que le délai d’expiration diminue, toutes choses égales par ailleurs. Par exemple, supposons qu’un investisseur est acheteur sur une option avec un thêta de -0,50. Le prix de l’option diminuerait de 50 cents chaque jour qui passe.

Gamma (Γ) : représente le taux de variation entre le delta d’une option et le prix de l’actif sous-jacent. Il s’agit d’un indicateur de second ordre, puisqu’il n’est pas basé sur l’évolution directe du titre sous-jacent, mais bien sur l’évolution du delta. De ce fait, le gamma indique le montant que le delta changerait en cas de mouvement de 1 $ du titre sous-jacent. Par exemple, supposons qu’un investisseur possède une option d’achat sur une action hypothétique XYZ. L’option d’achat a un delta de 0,50 et un gamma de 0,10. Par conséquent, si l’action XYZ augmente ou diminue de 1 $, le delta de l’option d’achat augmenterait ou diminuerait de 0,10.

Le gamma est utilisé pour déterminer la stabilité du delta d’une option: des valeurs gamma plus élevées indiquent que le delta pourrait changer radicalement en réponse à des mouvements même minimes du prix du sous-jacent. Le gamma est plus élevé pour les options à la monnaie et inférieur pour les options dans et hors de la monnaie, et s’accélère à mesure que l’expiration approche. Les valeurs gamma sont généralement plus petites plus la date d’expiration est éloignée; les options avec des expirations plus longues sont moins sensibles aux changements delta. À l’approche de l’expiration, les valeurs gamma sont généralement plus élevées, car les variations de prix ont plus d’impact sur le gamma.

Vega (v) : représente le taux de variation entre la valeur d’une option et la volatilité implicite de l’actif sous-jacent. Il s’agit de la sensibilité de l’option à la volatilité. Vega indique le montant des variations de prix d’une option en cas de variation de 1% de la volatilité implicite. Par exemple, une option avec un Vega de 0,10 indique que la valeur de l’option devrait changer de 10 cents si la volatilité implicite change de 1%.
Étant donné qu’une volatilité accrue implique que l’instrument sous-jacent est plus susceptible de connaître des valeurs extrêmes, une augmentation de la volatilité augmentera en conséquence la valeur d’une option. À l’inverse, une diminution de la volatilité affectera négativement la valeur de l’option. Vega est à son maximum pour les options à la monnaie qui ont des délais plus longs jusqu’à l’expiration.

Rho (p) : représente le taux de variation entre la valeur d’une option et une variation de 1% des taux d’int0érêt. Cela mesure la sensibilité aux taux d’intérêt. Par exemple, supposons qu’une option d’achat a un rho de 0,05 et un prix de 1,25 $. Si les taux d’intérêt augmentent de 1%, la valeur de l’option d’achat augmenterait à 1,30 $, toutes choses étant égales par ailleurs. Le contraire est vrai pour les options de vente.
En somme, ces cinq paramètres sont des paramètres essentiels à tout négociant actif qui désire s’initier aux options.

Quels sont les avantages de travailler en bourse?

Pour plusieurs, la Bourse est un milieu complexe où l’on place son argent dans le but, d’un jour, avoir une retraite confortable. Cependant, vous ne serez pas surpris d’apprendre que la bourse est un univers très vaste, ou résident plusieurs alternatives et possibilités des carrières intéressantes !

Naturellement, il existe le bien connu planificateur financier qui conseille ses clients et les guide à travers la jungle boursière. Or, un emploi méconnu est celui de négociateur intra séance ou « day trader ». En effet, il est maintenant possible, avec le développement des technologies et des plateformes de plus en plus performantes, de négocier son propre capital, et cela, de façon quotidienne.

Tout d’abord, il est important de bien comprendre ce qu’est un « day trader ». Ainsi, selon le réputé dictionnaire Merriam-Webster, un « day trader » est : « un spéculateur qui cherche à tirer profit de la fluctuation intraséance du prix d’un titre, d’une commodité ou de tout autre produit financier en effectuant une double transaction d’achat et de vente ou de vente et de couverture pendant une seule session du marché »[1].

L’un des avantages majeurs est que le day trading peut être considéré comme une entreprise à part entière. Cependant, plusieurs éléments qui peuvent être considérés comme négatifs d’une entreprise ne sont pas présents : il n’est pas nécessaire de posséder d’infrastructures majeures, aucun employé à gérer et, le trading offre une liberté totale d’opérer notre entreprise partout dans le monde. En effet, le strict minimum est un ordinateur portable et une connexion internet. De plus, le day trading permet d’avoir des heures de travail flexible et beaucoup de temps libre. De ce fait, il arrive régulièrement que les journées du day trader se termine vers midi.

Ensuite, d’un point de vue négociation, le day trading permet d’éliminer le risque de perte de profit à l’ouverture occasionnée par un « gap à la baisse » ou un « gap à la hausse » dans le cas d’une vente à découvert. Ainsi, on élimine le risque de, toute catastrophe, événement politique ou toute nouvelle. D’ailleurs la négociation intra séance vous permettra même de profiter des mouvements importants occasionnés par ces événements.

Dans un autre ordre d’idée, le day trading est formidable, car il force à constamment se dépasser. En effet, la discipline et la persévérance sont des aspects très importants du succès dans ce milieu. Ainsi, vous devrez travailler plus fort que jamais. Vous devrez constamment vous mettre au défi en apprenant, en révisant vos méthodes et plans de match. De cette façon, la négociation intra séance est extrêmement gratifiante.

Finalement, d’un point de vue plus général, la négociation active permet à tous de trouver chaussure à son pied. En effet, tel que mentionné dans l’article du blogue du négociateur actif, il existe plusieurs façons de négocier activement sur les marchés. En d’autres mots, le trading permet à quelqu’un d’en faire son métier, tandis qu’un autre peut en faire un passe-temps payant.

En somme, la négociation active est beaucoup plus que seulement le gain qu’elle peut rapporter. Elle permet d’acquérir une certaine liberté financière tout en pouvant travailler de presque n’importe où dans le monde. Aussi, la négociation active procure un grand sens de l’accomplissement, autant dans le chemin pour atteindre cette liberté financière, que lorsque vous l’atteignez. Il n’est tout simplement pas possible de s’improviser « trader » et avoir du succès du jour au lendemain, mais la poursuite de cet objectif représente un défi de taille, avec un mode de vie rêvé par plusieurs à la clé. Le succès à la Bourse est une combinaison de connaissances, de savoir-être et de savoir-faire. Ainsi, cela demande un grand effort personnel. Finalement, aucune journée n’est pareille, donc quelqu’un qui recherche un métier qui est en constant changement pourra trouver chaussure à son pied avec le trading.

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance. Analyste et contributeur chez DayTrader Canada.

Sources :

Manuel du cours options 3 jours.
https://www.investopedia.com/terms/g/greeks.asp
https://www.cnbc.com/2020/10/14/coronavirus-stimulus-nancy-pelosi-steven-mnuchin-speak-about-relief-bill.html

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.
Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.
DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Add comment


Solve : *
18 ⁄ 6 =