Billet Boursier

Un marché prometteur à surveiller : le séquençage des génomes

Un marché prometteur à surveiller : le séquençage des génomes

Un marché prometteur à surveiller : le séquençage des génomes

Le séquençage du génome humain n’est pas aussi loin que vous ne pourriez le penser. Cette avancée technologique qui consiste à déterminer la séquence nucléotidique de l’ADN présent dans chaque cellule d’un organisme donné.

En effet, les premiers pas vers la réalisation de cette avancée se sont produits en 2003, alors que le projet du « Human Genome Project » a réussi le premier séquençage de gène, après 12 ans et 2.7 milliards de dollars. Aujourd’hui, le séquençage du génome peut être fait en quelques semaines, ou moins, pour aussi peu que 1 400 $.

Grâce à ces avancées, le domaine de la génomique offre de plus en plus d’opportunités dans la détection des maladies et le diagnostic thérapeutique. Ainsi, selon de nombreux experts scientifiques, le meilleur reste peut-être à venir, avec la possibilité, d’ici 3 ans d’offrir le même processus pour uniquement 100$. C’est à ce moment que le séquençage de génomes est prévu pour devenir applicable à plus grande échelle. Finalement, d’ici 2025, on prévoit que 100 millions de génomes seront séquencés.

D’ailleurs, si l’on regarde un fonds négocié en Bourse qui investit dans des entreprises à la pointe de l’édition génétique, le ARK Genomic Revolution ETF (ARCA :ARKG) depuis début 2017, on peut constater un engouement important des différents acteurs de marché. Depuis 2017, ARKG a surperformé les actions biotechnologiques et de santé respectivement de 3 pour 1 et de 2 pour 1.

D’un point de vue graphique, le fonds négocié forme un triangle ascendant, figure qui pourrait aider le FNB dans la continuité de sa hausse si jamais 64.50 venait à être percé et confirmé.

Enfin, force est de constater qu’il y a définitivement un intérêt pour cette avancée biomédicale. Restez à l’affut, puisque la semaine prochaine nous aborderons les titres les plus intéressants œuvrant dans cette industrie.

La volatilité et vous : qu’est-ce que le VIX?

Avec les élections américaines qui approchent à grands pas, on entend de plus en plus parler de « volatilité ». C’est pourquoi cette semaine, nous ferons un retour sur l’indice qui suit cette volatilité, le VIX.

Tout d’abord, créé par le Chicago Board Options Exchange (CBOE), l’indice de volatilité, ou VIX, est un indice de marché en temps réel qui représente les attentes du marché en matière de volatilité à venir sur une période de 30 jours. En effet, dérivé des données de prix des options sur l’indice S&P 500, il fournit une mesure du risque de marché et du sentiment des investisseurs. Les investisseurs, les analystes et les gestionnaires de portefeuille considèrent les valeurs VIX comme un moyen de mesurer le risque de marché, la peur et le stress avant de prendre des décisions d’investissement.

D’un point de vue mathématique, les valeurs de l’indice VIX sont calculées à l’aide des options sur le SPX (S&P500) standard négocié par le CBOE (qui expirent le troisième vendredi de chaque mois) et à l’aide des options SPX hebdomadaires (qui expirent tous les vendredis). Les seules options considérées dans le calcul sont celles dont la période d’expiration est comprise entre 23 jours et 37 jours.

D’ailleurs, bien que la formule soit mathématiquement très complexe, elle fonctionne théoriquement comme suit : elle estime la volatilité attendue de l’indice S&P 500 en agrégeant les prix pondérés de plusieurs options de vente et d’achat du SPX sur une large gamme de prix d’exercice. Toutes ces options éligibles doivent avoir des cours acheteur et vendeur valides non nuls qui représentent le sentiment du marché à propos des prix d’exercice des options. Pour ceux qui ont un intérêt pour voir la façon exacte dont l’indice se calcul, juste à cliquer ici.

En ce qui concerne l’interprétation, dans la plupart des cas, un VIX élevé reflète une peur accrue des investisseurs et un VIX faible suggère une complaisance. Historiquement, cette relation entre le VIX et le comportement du marché boursier s’est répétée dans les cycles haussiers et baissiers. Pendant les périodes de turbulence sur les marchés, le VIX grimpe, reflétant en grande partie la demande pour les options de vente comme couverture contre de nouvelles baisses des portefeuilles d’actions. Pendant les périodes haussières, il y a moins de peur et, par conséquent, moins de besoins pour les gestionnaires de portefeuille d’acheter des options de vente.

D’un point de vue graphique, un graphique entre le SPX et le VIX présente assez clairement la relation entre les deux :

Tel que l’on peut remarquer à l’aide des ronds verts, lors de périodes fortement haussières, le VIX se négocie à ses plus bas, alors que lorsque l’indice américain baisse fortement, le VIX produit de nouveaux hauts.

En somme, « l’indice de la peur » peut agir comme un indicateur supplémentaire pour les traders qui souhaitent établir une opinion sur le sentiment du marché, et ajuster leur stratégie selon la structure du marché.

Le premier débat électoral entre Trump et Biden crée de la volatilité!

Tel que prévu depuis quelques semaines, Wall Street surveille de près les élections américaines, occasionnant de la volatilité du même coup. De ce fait, à la suite d’un débat quelque peu chaotique entre les deux protagonistes américains, les marchés américains ne savaient plus quoi penser de tout ce brouhaha.

D’ailleurs, la dernière journée du mois de septembres ayant terminé avec une légère hausse de 0.81%, cela nous donne le premier mois baissier depuis mars, le S&P500 étant en baisse de près de 4 %.

Un autre catalyseur important à surveiller dans les prochaines semaines et prochains mois est la suppression/suspension d’emplois au sein des entreprises. En effet, les suppressions d’emplois dans tous les secteurs influenceront probablement également le sentiment du marché à mesure que les entreprises commencent à considérer les mesures mises en place pour la COVID-19 comme étant de plus en plus permanentes.

Pour le moment, tel qu’indique ce graphique représentant les emplois du secteur privé, tout va bien. En revanche, des mises à pied trop importantes pourraient faire chuter le nombre d’emplois encore une fois. Petit point à noter ici, on peut clairement constater une reprise de l’emploi en « v ».

En somme, tel que mentionné dans un précédent billet boursier, la sous-performance du mois de septembre n’est pas surprenante, considérant qu’historiquement ce mois sousperforme le reste de l’année. Au cours des 25 dernières années, pour le S&P 500, le rendement mensuel moyen pour septembre est d’environ -0,4%, tandis que le rendement mensuel médian est positif.

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance. Analyste et contributeur chez DayTrader Canada.

Sources :
https://www.investopedia.com/terms/v/vix.asp
http://www.cboe.com/micro/vix/vixwhite.pdf
https://www.investopedia.com/articles/optioninvestor/03/091003.asp
https://www.thestreet.com/topic/47306/vix.html
https://www.investopedia.com/ask/answers/06/septworstmonth.asp
https://seekingalpha.com/news/3618394-market-braces-for-swings-layoff-announcements-ramp-up-open
https://www.alliedmarketresearch.com/dna-sequencing-market
https://www.forbes.com/sites/kenberman/2019/02/21/genome-sequencing-stocks-on-the-rise/#238446e61f51
https://www.forbes.com/sites/oliviergarret/2020/05/14/genomic-stocks-are-in-the-first-inning-of-a-multi-year-megatrend/#5e4469b5bd34

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Add comment


Solve : *
40 ⁄ 20 =