Billet Boursier

Amazon achète MGM Studios pour 8.45 milliards de dollars

Amazon achète MGM Studios pour 8.45 milliards de dollars

3 avantages de suivre une formation en « swing trading »

Tout d’abord, qu’est-ce que le « swing trading » ? Le « swing trading » est pratiqué par un négociant actif qui favorise une approche « multi séance », donc qui n’a pas nécessairement le temps de gérer ses positions en direct sur les marchés, mais qui, grâce à une gestion préalable serrer est en mesure de tout de même négocier activement. Son horizon d’investissement va de quelques jours à quelques semaines.

Toutefois, pour devenir un négociant actif profitable, cela nécessite plus de connaissances que l’on pourrait le penser. En effet, un négociant actif doit être en mesure de se faire un plan de match bien établi et solide pour que ses positions se gèrent sans son intervention pendant le jour.

D’une part, le premier avantage de suivre une bonne formation en « swing trading » est d’être en mesure de se créer un plan solide. Habituellement, cela est composé minimalement de 4 choses. Tout d’abord, déterminer la taille de sa position. Ensuite, un point d’entrée, avec une explication de ce point d’entrée, un arrêt sur perte et finalement, un arrêt sur profit. Ainsi, avec une formation de qualité vous serez en mesure d’apprendre à calculer la taille de position que vous pouvez vous permettre, et tous les points d’entrée et de sortie nécessaire.

D’une seconde part, une formation en « swing trading » sera en mesure de vous apprendre à apprivoiser les plateformes transactionnelles qui permettent d’appliquer votre plan de match. En effet, toutes les plateformes transactionnelles ne sont pas égales, ainsi trouver la bonne plateforme et apprendre à bien s’en servir est essentiel au succès d’un négociant actif.

Finalement, bien qu’apprendre à se faire un plan de match solide et appliquer son plan de match est fondamental, tout cela ne sert à rien sans le bon titre. Pour cette raison, la dernière cause pourquoi il est essentiel de suivre une formation en « swing trading » est qu’elle vous permettra de bien identifier les bons titres à transiger. De cette façon, votre plan de match et votre exécution seront optimisés.

Amazon achète MGM Studios pour 8.45 milliards de dollars

Amazon (NASDAQ : AMZN), le géant du commerce en ligne, a annoncé mercredi qu’elle acquerrait MGM Studios pour 8.45 milliards de dollars, marquant sa décision la plus audacieuse à ce jour dans l’industrie du divertissement et renforçant ses ambitions de devenir un joueur majeur dans l’industrie de la diffusion en continu.

Cette transaction constitue la deuxième plus importante acquisition de l’histoire d’Amazon, derrière son achat de 13.7 milliards de dollars de Whole Foods en 2017.

En effet, Amazon a déclaré qu’elle espérait tirer parti de la riche histoire cinématographique de MGM et du vaste catalogue de 4 000 films et 17 000 émissions de télévision pour aider à renforcer Amazon Studios, sa division cinéma et télévision. D’ailleurs, selon Mike Hopkins, vice-président senior de Prime Video et d’Amazon Studios, « La véritable valeur financière de cet accord est la propriété intellectuelle dans le catalogue complet que nous prévoyons de réinventer et de développer avec la talentueuse équipe de MGM ».

De ce fait, l’entente souligne la volonté d’Amazon de dépenser beaucoup pour rester compétitif sur le marché de plus en plus saturé du streaming. Cette transaction s’inscrit également dans l’importante consolidation de l’industrie qui se déroule en ce moment. Amazon, Netflix (NASDAQ : NFLX), Disney (NYSE :DIS) et d’autres services de streaming vidéo cherchant à renforcer leurs bibliothèques de contenu pour gagner des abonnés, ils engagent des milliards de dollars pour octroyer des licences de contenu et développer une programmation originale, dans le but naturellement d’aller chercher le plus de clients possible.

Il est aussi important de noter qu’Amazon est depuis longtemps à la recherche de gros investissements dans le contenu vidéo dans le but de bonifier les adhésions Prime, qui dépassent désormais les 200 millions dans le monde. Le géant technologique a dépensé 11 milliards de dollars en contenu vidéo et musical l’année dernière, contre 7.8 milliards de dollars en 2019.

Enfin, d’un point de vue graphique, cette nouvelle semble avoir été bien accueillie par Amazon, le titre étant en légère hausse mercredi.

En somme, il s’agit d’un autre joueur qui semble vouloir se démarquer et se hisser une place au sommet. Il sera intéressant de suivre la suite des choses, considérant que dans le passé, Amazon a rarement accepté autre chose que la première place du podium.

Qu’est-ce que l’assouplissement quantitatif?

À la suite du billet de la semaine dernière portant entre autres sur la possibilité de la Réserve fédérale américaine de ralentir l’assouplissement quantitatif, plusieurs lecteurs m’ont posé la question à savoir ce qu’était l’assouplissement quantitatif. De cette façon, nous allons aborder ce sujet dans le billet de cette semaine.

L’assouplissement quantitatif ou « quantitative easing » en anglais, est une politique monétaire non conventionnelle dans laquelle une banque centrale achète des titres afin d’augmenter la masse monétaire et d’encourager les prêts et l’investissement. Pour ce faire, la banque centrale achète aux institutions financières privées, majoritairement des banques, des obligations ainsi que d’autres actifs financiers généralement non performants.

Elle créer alors de l’argent « électroniquement », donc, en d’autres termes, à partir de rien. Ceci a pour effet d’augmenter la masse monétaire disponible, offrant ainsi aux banques commerciales une plus grande quantité de liquidité. On suppose que ces nouveaux capitaux seront utilisés afin d’augmenter et favoriser les prêts aux particuliers et aux entreprises, ce qui devrait ultimement stimuler l’économie.

On comprend alors que cette mesure est souvent utilisée en dernier recours, lorsque les taux d’intérêt à court terme sont à zéro ou proches de zéro. De ce fait, les opérations normales « d’open market »[1], qui visent les taux d’intérêt ne sont plus efficaces, de sorte qu’une banque centrale peut cibler des montants spécifiques d’actifs à acheter. Ainsi, pour résumer, l’assouplissement quantitatif augmente la masse monétaire en achetant des actifs avec des réserves bancaires nouvellement créées afin de fournir aux banques plus de liquidités.

En revanche, augmenter la masse monétaire de cette façon ne se fait pas sans conséquence, l’augmentation de la quantité d’une monnaie libre en circulation peut provoquer de l’inflation. De plus, dans le pire des cas, la banque centrale peut provoquer une inflation via le « QE » sans croissance économique, provoquant une période de soi-disant « stagflation »[2].

D’un autre côté, bien que la plupart des banques centrales soient créées par le gouvernement de leur pays et participent à une certaine surveillance réglementaire, les banques centrales ne peuvent pas forcer les banques à augmenter leurs prêts ou obliger les emprunteurs à rechercher des prêts et à investir. Si l’augmentation de la masse monétaire est faite sans qu’il y ait un maintien ou une augmentation de la quantité d’emprunts contractés, le « QE » tend à perdre de son efficacité.

Une autre conséquence potentiellement négative est que l’assouplissement quantitatif peut dévaluer la monnaie nationale. Pour les producteurs de biens, cela peut aider à stimuler la croissance, car les produits exportés seraient moins chers sur le marché mondial. Cependant, la baisse de la valeur des devises rend les importations plus chères, ce qui peut augmenter les coûts de production et les niveaux des prix à la consommation.

Finalement, si l’assouplissement quantitatif perd de son efficacité, alors, la politique budgétaire (dépenses publiques) peut être utilisée pour accroître encore davantage la masse monétaire disponible.

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance. Analyste et contributeur chez DayTrader Canada.

Source :

[1] Interventions de la banque centrale sur le marché monétaire consistant à fournir ou retirer des liquidités aux établissements financiers via des achats ou des ventes de titres et ainsi influencer à la baisse ou à la hausse le taux du marché monétaire.

[2] Situation économique d’un pays caractérisée par la stagnation de l’activité, de la production, et par l’inflation des prix.

https://daytradercanada.com/negociateur-actif/3-avantages-de-suivre-une-formation-en-swing-trading/
https://www.cnbc.com/2021/05/26/amazon-to-buy-mgm-studios-for-8point45-billion.html
https://www.cbc.ca/news/business/amazon-mgm-1.6040610
https://www.bnnbloomberg.ca/amazon-agrees-to-buy-mgm-studios-for-us-8-45b-1.1608682
https://www.lesaffaires.com/mes-finances/placement/tout-ce-que-vous-devez-savoir-sur-l-assouplissement-quantitatif-americain/565178
https://www.lafinancepourtous.com/outils/dictionnaire/operations-d-open-market/
https://www.investopedia.com/terms/q/quantitative-easing.asp

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Add comment


Solve : *
16 − 3 =