Billet Boursier

Pourquoi est-ce que les États-Unis ne peuvent pas se débarrasser de WeChat ?

Pourquoi est-ce que les États-Unis ne peuvent pas se débarrasser de WeChat ?

Pourquoi est-ce que les États-Unis ne peuvent pas se débarrasser de WeChat ?

Dans le billet de la semaine dernière, nous faisions mention que les États-Unis désiraient s’attaquer aux médias sociaux chinois tels que WeChat et TikTok. Or, ce que nous gardions dans notre manche pour le billet de cette semaine était que, bien que cela pourrait sembler positif pour les États-Unis de l’extérieur, le point de vue interne est tout autre.

En effet, l’une des entreprises phares des États-Unis, Apple inc. (NASDAQ : AAPL), est beaucoup plus dépendante à WeChat que nous pourrions le penser. Selon l’analyste spécialisé sur le marché chinois Ming-Chi Kuo, dans le pire des cas, les livraisons annuelles mondiales d’iPhone d’Apple pourraient baisser de 25 à 30% si l’entreprise était obligée de supprimer WeChat de son App Stores à travers le monde. Il ne faut pas oublier que WeChat est extrêmement populaire auprès des utilisateurs d’appareils mobiles chinois et compte plus de 1,2 milliard d’utilisateurs actifs par mois au travers le monde.

En revanche, ces estimations pessimistes sont dans le cas où WeChat serait banni de l’App Store. Dans l’éventualité où elle serait uniquement bannie du marché américain, on estime que les livraisons mondiales d’iPhone seraient affectées de 3 à 6%, les autres produits Apple étant affectés par moins de 3%.

Il est important de noter que bien que Apple ne ventile pas ses expéditions d’iPhone par région, mais seulement l’ensemble de ses ventes, la Chine a représenté un peu plus de 15% du chiffre d’affaires total d’Apple au cours du trimestre de juin, ce qui en fait une part importante de l’activité du géant américain.

D’ailleurs, selon des rumeurs rapportées par l’analyste de Wedbush, Daniel Ives, l’administration Trump permettrait à Apple (NASDAQ: AAPL) de maintenir WeChat en Chine, rassurant les investisseurs. Naturellement, le président Trump étant connu pour ses changements d’idée rapide, cela reste à confirmer. À l’annonce de cette nouvelle, le titre a bondi de 1.9% atteignant 506.83$.

En somme, considérant ces informations, la guerre technologique entre les États-Unis et la Chine prend une importance tout autre, venant toucher les entreprises phares du secteur américain. Il sera alors encore une fois très intéressant de prêter attention aux décisions du Président américain, M. Donald Trump, particulièrement dans un contexte électoral.

Deux phénomènes psychologiques en bourse : le FOMO et le FOJI

En tant que négociants actifs et investisseur, il y a deux phénomènes mentaux l’un aussi nuisible que l’autre que nous nous devons absolument apprendre à éviter : le FOMO et le FOJI. Le premier se définissant comme « fear of missing out » ou la peur de manquer une opportunité et le second comme « fear of joining in » la peur d’entrer dans une position par peur de perdre de l’argent.

En effet, le « FOMO » peut se matérialiser par l’achat d’une position trop importante parce que vous pensez que vous manquez l’opportunité d’une vie et bien que le « FOJI » » peut réussir à vous empêcher de faire une erreur, cela peut être beaucoup plus dommageable si nous examinons les opportunités manquées à long terme.

Lorsque l’on comprend bien les deux phénomènes (et que l’on s’est identifié à un des deux, voire les deux) il est important de comprendre comment les éviter ou les neutraliser. Tout d’abord, il est fondamental au succès en bourse de laisser ses émotions de côté lorsque l’on transige. Une transaction ne devrait pas être prise sur l’émotion de la peur, sur l’adrénaline ou même dans le but de sortir d’un moment d’ennui.

La négociation active, particulièrement la négociation active profitable (ce que l’on souhaite), est le fruit de l’exécution d’un plan de match clair, net et précis. Ce plan de match devrait être en mesure de vous permettre d’établir un modèle ou une situation qui se répète et qui vous permet de générer du rendement.

De plus, ce fameux plan de match devrait normalement être composé d’au moins 4 éléments : la taille de sa position, un point d’entrée, avec une explication de ce point d’entrée, un arrêt sur perte et finalement, un arrêt sur profit. À la suite de l’établissement de ce plan de match, vous devriez idéalement être en mesure de comprendre le cœur de la chose : pourquoi êtes-vous entré en position ?

Finalement, un élément qui peut également vous aider à vous débarrasser du « FOMO » et du « FOJI » est l’analyse de vos transactions. Si vous comprenez profondément la raison pour laquelle vous êtes entré en position, prendre position ne devrait qu’être un geste simple et mécanique, qui ne génère pratiquement aucune émotion. De ce fait, à la suite d’une transaction, l’analyse de cette dernière vous permettra d’établir vos erreurs, vous perfectionner et développer la confiance en ce fameux plan de match.

Remaniement au sein du Dow Jones 30

Lundi, nous apprenions que le Dow Jones Industrial Average serait en train de subir un important remaniement pour compenser la perturbation des proportions de l’indice suite à la division des actions d’Apple (NASDAQ : AAPL). Ainsi, Salesforce (NYSE : CRM), Amgen (NASDAQ : AMGN) et Honeywell international (NYSE : HON) rejoindront le Dow (INDEX : INDU), en remplacement d’Exxon Mobil (NYSE : XOM), Pfizer (NYSE : PFE) et Raytheon (NYSE : RTX).

Les modifications apportées à l’indice de référence, qui représente 30 actions, ont été mises en place pour compenser la division des actions 4 en 1 d’Apple (NASDAQ : AAPL), qui entre en vigueur le 31 août. Cette division aurait réduit la pondération de l’indice du secteur technologique, c’est pourquoi l’ajout de Salesforce aidera à maintenir l’équilibre approprié.

De plus, les nouveaux ajouts « aideront également à diversifier l’indice en supprimant le chevauchement entre des sociétés de même envergure et en ajoutant de nouveaux types d’entreprises qui reflètent mieux l’économie américaine » , selon S&P.

Les modifications apportées à l’indice entreront en vigueur le 31 août. Quoiqu’importants, ces changements ne viendront pas changer le niveau de l’indice. En revanche, le Dow Jones devient ainsi un indice possédant plus d’entreprises de technologie et moins de firmes pétrolières, augmentant ainsi son potentiel de performance si on se fie aux récentes tendances boursières.

Le Dow Jones étant conçu comme moyen de mesurer la force ou la faiblesse de l’ensemble du marché boursier américain, les changements de lundi soulignent des changements plus larges dans l’économie américaine, notamment la grande force des géants technologique.

Finalement, il est important de noter que lorsque l’on ajoute une nouvelle entreprise à un indice, cela peut avoir un certain effet sur son titre. En effet, ayant 21 milliards d’investis dans le fond négocié en bourse qui suit l’indice (le DIA), tous ces fonds devront acheter des actions des compagnies qui entrent dans l’indice. Tous ces achats peuvent faire monter le cours de l’action dans une certaine mesure. À l’inverse, les actions retirées d’un indice peuvent voir leurs prix baisser. Naturellement, ces effets sont applicables à court terme uniquement.

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance et contributeur chez DayTrader Canada

Source :

https://seekingalpha.com/article/4207106-fomo-vs-foji-greed-vs-fear-revisited
https://www.macrumors.com/2020/08/10/kuo-wechat-ban-iphone-shipments/
https://seekingalpha.com/news/3603522-apples-iphone-shipments-fall-30-on-wechat-ban-analyst?fbclid=IwAR0y1x0KPiYRcymOFQB0O96wHlMZQ8pEH3ADWFqin1yzeJcCS3VEuIVaxPc
https://seekingalpha.com/news/3602648-trump-signs-orders-targeting-tiktok-wechat-tencent-drops-in-hong-kong
https://seekingalpha.com/news/3608275-apples-iphones-in-china-safe-from-wechat-impact-wedbush?utm_medium=email&utm_source=seeking_alpha&mail_subject=aapl-apple-s-iphones-in-china-safe-from-wechat-impact-wedbush&utm_campaign=rta-stock-news&utm_content=link-1&fbclid=IwAR195UuZBApe6jJKOV9XfcpESsbMLYg7YCUAS6-H3U0FumhV7HLk8zt9-lw
https://seekingalpha.com/news/3608387-dow-jones-index-shakeup-salesforce-amgen-honeywell-in-exxon-mobil-pfizer-raytheon-out
https://www.cnn.com/2020/08/24/investing/dow-jones-salesforce-amgen-honeywell/index.html
https://www.cnbc.com/dow-30/
https://www.seattletimes.com/business/the-motley-fool-the-effect-when-a-stock-is-added-or-removed-from-indexes/
https://www.wealthsimple.com/en-ca/learn/dow-jones-etfs

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Add comment


Solve : *
14 − 11 =