Billet Boursier

Quels titres seront les plus affectés par le Coronavirus?

Quels titres seront les plus affectés par le Coronavirus?

Quels titres seront les plus affectés par le Coronavirus?

La Chine étant un énorme marché pour de nombreuses entreprises américaines, il est normal que l’éclosion du nouveau coronavirus ait un impact sur plusieurs celles-ci. Selon les données préliminaires, pour la fête du Nouvel An lunaire de cette année, il y a eu une baisse de 41,6% du trafic aérien, de 41,5% de transport ferroviaire et de 25% dans le transport routier. Il va de soi qu’il est pertinent de s’intéresser à certaines des entreprises ayant une partie importante de leurs revenus provenant de la Chine. D’ailleurs, lors de notre dernier billet, nous avions évoqué le titre Wynn Resorts Ltd (NASDAQ : WYNN), qui a un hôtel-casino à Macao, et qui était en baisse de plus de -8% jeudi. De ce fait, il a terminé la semaine dernière à -11% et est en baisse de plus de -7% cette semaine.

Vous constaterez que la majorité de ces entreprises mentionnées aujourd’hui se trouvent dans les secteurs de la vente au détail, la restauration et l’hôtellerie. Cela s’explique par une forte exposition de leurs revenus à un ralentissement économique en Chine, ce qui pourrait être le cas, considérant que lorsque l’une nation combat un virus, la consommation en est réduite de façon très importante.

De ce fait, commençons avec les entreprises Estée Lauder (NYSE : EL) et Nike (NYSE : NKE), qui génèrent chacune 17% de leurs revenus en Chine chaque année, selon une analyse de la banque Crédit Suisse. D’ailleurs, la banque a déclaré que si le coronavirus se poursuivait, les deux sociétés pourraient voir une baisse de 3% à 5% de leur bénéfice par action au trimestre prochain. Enfin, lundi, l’annonce de l’augmentation de cas d’infection a fait plonger les titres de respectivement -4.07% et -1.75%.

De plus, la croissance rapide de contamination du coronavirus a poussé Shanghai Disneyland à fermer ses portes, Starbucks (NASDAQ: SBUX) a fermé tous ses points de vente dans la province du Hubei et Marriott (NASDAQ: MAR), Hilton Worldwide (NYSE: HLT) et Hyatt Hotels (NYSE: H) ont retiré les frais d’annulation pour l’ensemble de leurs réservations dans la région. Dans le cas des titres d’hôtellerie, leurs actions ont chuté de plus de 6% chacune au cours des cinq dernières sessions.

En revanche, certaines entreprises tirent également profit de ce triste évènement. En effet, Honeywell (NYSE: HON) et 3M (NYSE: MMM) ont annoncés avoir augmenté la production de masques protecteurs pour le visage et les masques respiratoires, tandis que Dupont (NYSE: DD) travaille à augmenter l’offre de combinaisons médicales et d’autres équipements de protection. De plus, il y aura également Abbvie (ABBV) qui sera à surveiller dans les prochaines semaines et mois, alors qu’ils sont actuellement en train de développer un vaccin pour ce coronavirus.

En somme, il ne faut jamais oublier que les petites baisses comme celle que nous avons vécue en début de semaine offrent de nombreuses opportunités d’achats pour des titres de qualité.

 

La Réserve fédérale américaine maintient le cap!

C’est avec beaucoup d’appréhension que Wall Street attendait mercredi la décision de la Réserve fédérale américaine de hausser ou de maintenir sa fourchette de taux directeurs. Ainsi, selon l’outil de groupe CME, le « CME FedWatch Tool », la probabilité de maintient de taux serait de 85.1%, alors que celle de hausse de taux 14.9%.

Comme prévu, leur décision fut de maintenir un taux directeur entre 1.50% et 1.75%. D’ailleurs la raison pour laquelle il y a une fourchette de taux et non un taux unique est plutôt simple : la Réserve fédérale américaine ne peut pas obliger les banques à facturer un taux exact. Alors, le FOMC fixe plutôt un taux cible.

Or, bien que le FOMC ne peut pas imposer un taux de fonds fédéraux particulier, le système de la Réserve fédérale peut ajuster la masse monétaire afin que les taux d’intérêt se rapprochent du taux cible. En augmentant le montant d’argent dans le système, cela peut entraîner une baisse des taux d’intérêt; en diminuant la masse monétaire, elle peut faire augmenter les taux d’intérêt.

Le  maintien de la fourchette de taux a été justifié par M. Powell en affirmant qu’il souhaitait se commettre à atteindre une inflation de 2%. Donc, tant et aussi longtemps que le fameux 2% d’inflation ne sera pas atteint, la réserve fédérale ne se lancera dans aucune politique restrictive.

En somme, mis à part cet aspect, le discours de M. Powell fut très semblable à celui donné en décembre dernier.

 

Une courte histoire de la loi anti-monopolistique

Depuis sa création en 1914 par le président Woodrow Wilson, la « Federal Trade Commission (FTC) » ou commission fédérale du commerce, protège les consommateurs, les investisseurs et les entreprises contre les pratiques anticoncurrentielles telles que les monopoles, les fusions monopolistiques, la fixation des prix, le truquage des offres et la publicité frauduleuse et/ou trompeuse. Ces fonctions importantes aident l’économie américaine à fonctionner correctement, en toute sécurité et de manière équitable pour les entreprises, les consommateurs et les investisseurs.

D’ailleurs, c’est à travers cet organisme fédéral que les lois anti-monopolistiques sont régies. Ainsi, en théorie, les lois « antitrust » ou anti-monopolistique servent à légiférer et assurer une réputation équitable du pouvoir économique dans les entreprises, en veillant à ce qu’une saine concurrence puisse prospérer et que les économies puissent se développer. Les lois « antitrust » s’appliquent à presque tous les industries et secteurs, touchant tous les niveaux de l’entreprise, y compris la fabrication, le transport, la distribution et le marketing.

On comprend alors que les lois antitrust interdisent un certain nombre de pratiques commerciales qui restreignent le commerce. Des exemples de pratiques illégales sont la collusion, qui implique la fixation des prix, les fusions d’entreprises, qui sont susceptibles de réduire l’environnement concurrentiel de certains marchés, et les actes d’éviction, visant à gagner ou à conserver le pouvoir de monopole.

Pour donner un exemple, l’ensemble des fusions et acquisition doivent passer le test de la loi anti-monopolistique, certaines entreprises étant bien connues, comme Microsoft (NASDAQ : MSFT). En effet, le 18 mai 1998, le ministère de la Justice a déposé des accusations antitrust contre Microsoft. Des accusations ont été portées pour déterminer si le regroupement de programmes supplémentaires par Microsoft dans son système d’exploitation constituait des actions monopolistiques. La poursuite a été intentée à la suite des guerres des navigateurs, qui a conduit à l’effondrement du principal concurrent de Microsoft, Netscape, qui s’est produit lorsque Microsoft a commencé à fournir gratuitement Explorer dans son système d’exploitation. Naturellement, le jugement du 3 avril 2000 a appelé Microsoft à diviser la société en deux, créant ainsi deux sociétés.  Le système d’exploitation représenterait la moitié de l’entreprise et la branche logiciel l’autre.

Or, avant que cela ne soit possible, plutôt que d’être rompu par la décision de l’antitrust, Microsoft a vu sa part de marché autrefois invincible s’éroder en raison de la concurrence qui commençait à les dépasser. Ainsi, ce jugement leur a uniquement coûté 70 milliards en capitalisation boursière, plutôt que de forcer la séparation de l’entreprise.

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance et contributeur chez DayTrader Canada

 

Source :

https://seekingalpha.com/article/4319183-wall-street-breakfast-selloff-goes-viral

https://daytradercanada.com/billet-boursier/un-virus-vient-faire-chuter-les-marches/

https://www.cnbc.com/2020/01/27/us-stocks-most-exposed-to-china-consumer-market-hit-by-coronavirus.html

https://www.investopedia.com/terms/f/federalfundsrate.asp

https://www.upcounsel.com/antitrust-laws-examples

https://www.investopedia.com/ask/answers/08/microsoft-antitrust.asp

https://www.investopedia.com/terms/a/antitrust.asp

https://www.investopedia.com/articles/financial-theory/10/the-us-federal-trade-commission.asp

https://www.cnbc.com/2020/01/29/fed-decision-interest-rates.html

CME FedWatch Tool

 

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Add comment


Solve : *
26 × 28 =