Billet Boursier

Qu’est-ce qu’un premier appel public à l’épargne ?

Qu’est-ce qu’un premier appel public à l’épargne ?

Un premier appel public à l’épargne (PAPE) fait référence au processus consistant à offrir des actions d’une société privée au public dans le cadre d’une nouvelle émission d’actions. Ainsi, l’émission publique d’actions permet à une entreprise de lever des capitaux auprès d’investisseurs publics. Les raisons qui amèneraient une firme à lever des capitaux de cette façon sont nombreuses. Une entreprise peut vouloir financer un projet, ce qui est positif, ou une dette, ce qui est négatif. De plus, l’entrée en Bourse peut être un moment très intéressant pour les investisseurs privés, qui étaient déjà présents avant l’entrée en Bourse, qui pourrait désirer prendre leur profit sur leur investissement.

De ce fait, ce processus long et complexe se déroule en plusieurs étapes. Tout d’abord, l’entreprise désirant entrer en Bourse se doit de sélectionner son souscripteur. Ce dernier est l’intermédiaire entre l’entreprise qui cherche à émettre des actions et les investisseurs en Bourse. Le souscripteur sert principalement à déterminer le prix d’offre initial des titres, acheter les titres à l’émetteur et les vendre aux investisseurs via son réseau de distribution. Ces souscripteurs sont souvent ce qu’on appel des « banques d’investissements » , soit de plus grandes banques bien connues, par exemple Goldman Sachs, JP Morgan Chase, et Morgan Stanley. Ils sont appelés un « syndicat » lorsque plusieurs joueurs se joignent pour l’entrée en Bourse d’une entreprise.

Ensuite, on passe à l’étape de vérifications diligentes et dépôts réglementaires. Cette étape est cruciale pour les investisseurs, puisque c’est à ce moment que l’on publiera le prospectus sur les valeurs mobilières fournissant des informations essentielles ,par exemple sur les finances de l’entreprise, la fiscalité, le côté juridique, commerciale, informatique, opérationnelle, environnementales et sur les ressources humaines. L’objectif de ce document est d’analyser la viabilité du modèle d’affaire de l’entreprise.

Puis, on établit le prix et la date de l’émission. Naturellement, cela se décide après l’approbation de la SEC (Securities and Exchange Commission).

Finalement, une fois que le titre est lancé en Bourse, on a les phases de stabilisation et de transition vers l’autonomie. Dans la première, il s’agit d’une courte fenêtre d’opportunité où le souscripteur peut influencer le cours de l’action nouvellement lancée en Bourse. Dans cette période, le souscripteur veille à ce qu’il y ait un marché et des acheteurs pour maintenir un cours d’action idéal.

Enfin, lors de la transition vers l’autonomie, après la période de silence de 25 jours, le souscripteur laisse le titre « voler de ses propres ailes », alors que plus aucune manipulation n’est possible.

 

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance. Analyste et contributeur chez DayTrader Canada.

Sources :

Notes de cours du cours Analyse Fondamentale pour investisseur actif

Add comment


Solve : *
3 × 18 =