Billet Boursier

Les « grecques » des options

Les « grecques » des options

Après avoir présenté les bases des options dans le billet boursier de la semaine dernière, nous aborderons aujourd’hui les « Grecques ». « Les Grecques » est un terme utilisé sur le marché des options pour décrire les différentes dimensions du risque impliqué dans la prise de position sur options. Ces variables sont appelées « grecques », car elles sont généralement associées à des symboles de l’alphabet grec.

De plus, chaque variable ou « lettre grecque » représente un paramètre qui vient avoir une influence sur le prix d’une option. De ce fait, les traders utilisent différentes valeurs grecques, telles que delta, thêta, vega, gamma et rho lorsque vient le temps d’évaluer le risque d’options et gérer les portefeuilles d’options.

Listes des principales lettres grecques :

Delta (Δ) : représente le taux de variation entre le prix de l’option et une variation de 1 $ du prix de l’actif sous-jacent. En d’autres termes, la sensibilité au prix de l’option par rapport au sous-jacent. Le delta d’une option d’achat a une plage comprise entre zéros et un, tandis que le delta d’une option de vente a une plage comprise entre zéros et moins un. Par exemple, supposons qu’un investisseur possède une option d’achat avec un delta de 0,50. Si l’action sous-jacente augmente de 1 $, le prix de l’option augmenterait théoriquement de 50 cents.

Thêta (Θ) : représente le taux de variation entre le prix de l’option et le temps, ou la sensibilité au temps – parfois appelée décroissance temporelle d’une option. Cette variable indique le montant que le prix d’une option diminuerait à mesure que le délai d’expiration diminue, toutes choses égales par ailleurs. Par exemple, supposons qu’un investisseur est acheteur sur une option avec un thêta de -0,50. Le prix de l’option diminuerait de 50 cents chaque jour qui passe.

Gamma (Γ) : représente le taux de variation entre le delta d’une option et le prix de l’actif sous-jacent. Il s’agit d’un indicateur de second ordre, puisqu’il n’est pas basé sur l’évolution directe du titre sous-jacent, mais bien sur l’évolution du delta. De ce fait, le gamma indique le montant que le delta changerait en cas de mouvement de 1 $ du titre sous-jacent. Par exemple, supposons qu’un investisseur possède une option d’achat sur une action hypothétique XYZ. L’option d’achat a un delta de 0,50 et un gamma de 0,10. Par conséquent, si l’action XYZ augmente ou diminue de 1 $, le delta de l’option d’achat augmenterait ou diminuerait de 0,10.

Le gamma est utilisé pour déterminer la stabilité du delta d’une option: des valeurs gamma plus élevées indiquent que le delta pourrait changer radicalement en réponse à des mouvements même minimes du prix du sous-jacent. Le gamma est plus élevé pour les options à la monnaie et inférieur pour les options dans et hors de la monnaie, et s’accélère à mesure que l’expiration approche. Les valeurs gamma sont généralement plus petites plus la date d’expiration est éloignée; les options avec des expirations plus longues sont moins sensibles aux changements delta. À l’approche de l’expiration, les valeurs gamma sont généralement plus élevées, car les variations de prix ont plus d’impact sur le gamma.

Vega (v) : représente le taux de variation entre la valeur d’une option et la volatilité implicite de l’actif sous-jacent. Il s’agit de la sensibilité de l’option à la volatilité. Vega indique le montant des variations de prix d’une option en cas de variation de 1% de la volatilité implicite. Par exemple, une option avec un Vega de 0,10 indique que la valeur de l’option devrait changer de 10 cents si la volatilité implicite change de 1%.

Étant donné qu’une volatilité accrue implique que l’instrument sous-jacent est plus susceptible de connaître des valeurs extrêmes, une augmentation de la volatilité augmentera en conséquence la valeur d’une option. À l’inverse, une diminution de la volatilité affectera négativement la valeur de l’option. Vega est à son maximum pour les options à la monnaie qui ont des délais plus longs jusqu’à l’expiration.

Rho (p) : représente le taux de variation entre la valeur d’une option et une variation de 1% des taux d’int0érêt. Cela mesure la sensibilité aux taux d’intérêt. Par exemple, supposons qu’une option d’achat a un rho de 0,05 et un prix de 1,25 $. Si les taux d’intérêt augmentent de 1%, la valeur de l’option d’achat augmenterait à 1,30 $, toutes choses étant égales par ailleurs. Le contraire est vrai pour les options de vente.

En somme, ces cinq paramètres sont des paramètres essentiels à tout négociant actif qui désire s’initier aux options.

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance. Analyste et contributeur chez DayTrader Canada.

Sources :

Manuel du cours options 3 jours.
https://www.investopedia.com/terms/g/greeks.asp

Add comment


Solve : *
26 ⁄ 13 =