Billet Boursier

TuSimple : short squeeze des camions sans conducteur

TuSimple : short squeeze des camions sans conducteur

Par Richard Dussault, gestionnaire principal chez DayTrader Canada.

La pénurie de main-d’œuvre touche plusieurs secteurs. L’industrie du transport n’y échappe pas. Une compagnie intéressante à surveiller : TuSimple Holdings (NASDAQ:TSP). Celle-ci a fait son entrée sur le Nasdaq en avril dernier. TuSimple veut relever les défis les plus urgents de l’industrie du fret routier en permettant une capacité de fret fiable et à faible coût en tant que service tout en établissant une nouvelle norme en matière de sécurité et d’efficacité énergétique.

TuSimple a été fondée à San Diego en 2015 avec pour mission d’améliorer la sécurité et l’efficacité de l’industrie du camionnage grâce à une technologie de conduite autonome. Elle compte plus de 800 employés. Sur son site, la compagnie affirme développer le système de conduite autonome le plus avancé au monde spécialement conçu pour répondre aux exigences uniques des camions lourds et a établi le meilleur système de perception à longue portée du secteur. En juillet 2020, TuSimple a lancé le premier réseau de fret autonome (AFN) au monde, un réseau de transport national permettant de déplacer le fret dans tout le pays à l’aide de camions autonomes L4.

Elle n’est évidemment pas la seule à se lancer dans la course. TuSimple a des concurrents de premier plan, tels que le « spinoff » de Google Waymo ainsi qu’Aurora soutenu par Uber. Toutefois, ces derniers travaillent sur une plus large gamme de véhicules autonomes comme les voitures de particuliers. TuSimple travaille exclusivement sur des camions sans conducteur, comme les sociétés américaines Plus et Embark. Selon Grayson Brulte, un expert en la matière de la firme Brulte & Co., la technologie de TuSimple conçue spécialement pour le camionnage lui confère un avantage concurrentiel dans son créneau.  De plus, elle a une longueur d’avance après avoir complété plus de 3 millions de kilomètres en test routier avec 70 camions prototypes aux États-Unis, en Chine et en Europe. TuSimple possède aussi des ententes avec deux des plus grands fabricants: Navistar et Volkswagon.

La compagnie vise à lancer ses premiers véhicules complètement autonomes en 2024. Des tests de conduite en totale autonomie sans pilote à bord sont prévus à la fin de l’année. Le coût de la technologie s’élèverait environ à 50,000$. L’ajout de ce montant s’avère avantageux lorsqu’on tient compte de l’économie des coûts énergétiques et du conducteur humain. Ceux-ci seront toujours nécessaires pour la livraison de colis à domicile ou commercial par exemple. Le véhicule autonome sera utilisé pour les longues routes de livraison.

TuSimple a vendu un peu plus de 27 millions d’actions de la société dans l’offre initiale. Le cours initial de l’action était supérieur à la fourchette attendue de 35 $ à 39 $ par action. Le prix initial donne à TuSimple une valeur marchande de plus de 8 milliards de dollars en bourse. Des partenaires de l’industrie, dont le constructeur de camions Navistar, l’unité de camionnage commercial de Volkswagen Traton SE et United Parcel Service, ont également investi dans TuSimple. La société a déclaré une perte nette de 199 millions de dollars en 2020, après avoir dépensé 132 millions de dollars en recherche et développement. Il y a 7000 réservations de ses camions autonomes Level 4.

Le titre, qui avait doublé de valeur en à peine deux mois suivants son arrivée en bourse, est retombé ensuite progressivement pour atteindre son plus bas niveau le 16 août.  Un renversement de tendance s’est alors amorcé depuis le milieu du mois d’août pour atteindre les 50$. Une remontée assez importante de 85% en 2 semaines seulement, sans toutefois revenir à son sommet de 79.84$. TuSimple a été propulsé par un short squeeze mardi de la semaine dernière. Les vendeurs à découvert étaient nombreux à miser sur la baisse du titre en juillet. Pas moins de 7.4 millions d’actions étaient vendues à découvert à la fin du mois de juillet.

De plus, l’annonce de l’achat de plus de 300,000 actions de TSP par le fonds négocié en bourse vedette de Cathie Wood a attiré l’attention sur le titre. La dernière transaction d’achat du fonds ARK Innovation ETF (NYSEARCA :ARKK) a été rapportée le 20 août.

Dans le cadre de notre service d’accompagnement, nous partageons les trades des négociants analystes de DayTrader Canada. Voici donc deux exemples de stratégies effectuées sur TSP et partagées à nos membres sur ce titre en août.

La première, l’achat simple d’actions (long stock) dans un but de position multi-séances avec gestion par arrêt sur perte. L’entrée en position a été effectuée le 9 août au prix de 34.26$. La sortie de position a eu lieu la journée du short squeeze au prix de 47.64$ pour un gain réalisé de 39%.

La seconde stratégie est un Bull Put Spread.  Pour ceux et celles moins familiers avec les options, il s’agit d’une stratégie un peu plus complexe, mais très intéressante pour réaliser un gain sur un mouvement haussier comme son nom le laisse entendre. Un Bull Put Spread permet de réaliser un gain grâce au crédit de prime encaissé par la vente d’une option de vente, communément Put en anglais. Comme il s’agit d’un spread, une option est aussi achetée dans ce combo afin d’apporter une protection vis-à-vis un possible mouvement à contresens. La prime du contrat vendu étant de valeur supérieure à la prime du contrat acheté, le gain réalisé sur le crédit de prime découlant de la différence des deux primes se concrétisera à l’expiration dans le cas d’un mouvement neutre ou haussier. Le combo peut aussi être fermé à tout moment avant l’expiration. Mon spread sur TSP a été initié le 13 août et il est toujours ouvert au moment d’écrire ce billet. Étant donné la hausse du titre depuis, la valeur résiduelle actuelle des primes du combo représente un gain non réalisé de plus de 80%. Dans le cas d’un spread crédit, le gain maximum est de 100%. Cela survient lorsque le spread expire sans valeur à la date d’expiration des contrats, soit le 17 septembre dans le cas présent.

 

Sources :

https://www.tusimple.com/

https://www.fool.com/investing/2021/08/24/why-tusimple-stock-was-flying-28-higher-today/

https://www.cnn.com/2021/07/14/world/tusimple-autonomous-truck-spc-intl/index.html

https://tucson.com/business/self-driving-truck-maker-tusimple-raises-1b-as-it-goes-public-on-nasdaq/article_071aadf8-9e0c-11eb-ac30-db9298b27de7.html

https://techcrunch.com/2021/07/30/tusimples-self-driving-truck-network-takes-shape-with-ryder-partnership/

https://247wallst.com/investing/2021/08/20/cathie-woods-ark-invest-buys-over-310000-shares-of-tusimple/

 

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare détenir un Bull Put Spread sur le titre mentionné de TuSimple Holdings (NASDAQ:TSP). Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Add comment


Solve : *
14 × 4 =