Chat with us, powered by LiveChat

Billet Boursier

Rumeur d’achat sur Fitbit : le titre explose de plus de 65%

Rumeur d’achat sur Fitbit : le titre explose de plus de 65%

Rumeur d’achat sur Fitbit : le titre explose de plus de 65%

C’est contre toute attente qu’Alphabet (NASDAQ : GOOG), la société mère de Google a annoncé avoir fait une offre d’achat à l’entreprise de montre sportive Fitbit (NYSE : FIT), propulsant le titre à la hausse de plus de 30%. Cette annonce fut une surprise pour tous, alors que plusieurs acteurs importants du milieu s’attendaient plutôt à ce que Amazon (NASDAQ : AMZN) fasse une offre, bien avant Google.

Cependant, il ne faut pas penser que cette possible acquisition est saugrenue. En effet, si l’Acquisition venant a se compléter, Google deviendrait instantanément le deuxième acteur le plus important sur le marché de la montre intelligente derrière Apple (NASDAQ : AAPL), après avoir tenté pendant des années de promouvoir, sans succès, Wear OS.

Ainsi, avant de s’intéresser à Fitbit, Google a travaillé avec d’autres entreprises sur des montres intelligentes fonctionnant sur son logiciel, mais le géant d’internet n’a pas encore su établir une présence marquante dans le secteur des montres intelligentes comme ses compétiteurs ont su le faire. De ce fait, après la sortie de la populaire gamme Pixel, l’ajout d’une montre intelligente à son portefeuille de produit serait totalement cohérent avec la direction que souhaite prendre l’entreprise.

Enfin, du point de vue de l’acquisition en tant que telle, Google a annoncé vendredi offrir 2.1 milliards, soit 7.35$ par action pour l’entreprise. L’accord est prévu se régler en 2020, considérant que les deux entreprises devront passer à travers un long processus réglementaire et avoir l’accord des actionnaires.

Il ne faut pas oublier qu’il est encore possible que d’autres offres soient déposées, ou que Google annule son offre sur Fitbit. Ainsi, il faudra rester prudent dans les prochains jours, voir semaines et mois, puisque des ententes comme celle-ci ne se concluent pas en quelques jours.

 

La Réserve fédérale lance les marchés vers des hauts records!

Mercredi a eu lieu la très attendue rencontre de la Réserve fédérale américaine. Ainsi, à des hauts historiques, la question qui était sur toutes les lèvres était : est-ce que M.Powell sera en mesure de convaincre Wall Street et de propulser les marchés vers de nouveaux sommets?

De ce fait, c’est avec beaucoup d’appréhension que Wall Street attendait mercredi la décision de la Réserve fédérale américaine de baisser ou de maintenir sa fourchette de taux directeurs, alors que l’outil de prévision de la direction des taux d’intérêt « FedWatch » annonçait une probabilité de 97.3% d’une coupe de 25 points de bases pour atteindre la fourchette de 150-175 points de bases, ou 1.5% à 1.75%.

La prévision de l’outil de prévision fut exacte alors que le comité de la Réserve fédérale américaine a pris la décision d’en effet couper la fourchette de taux de 25 points de bases, ou 0.25%.

De plus, il a d’ailleurs annoncé dans son discours, que malgré le fait qu’il reste peu de marge de manœuvre pour réduire encore les taux advenant une contraction soudaine de l’économie américaine, qu’il ne croyait pas que la réserve fédérale augmenterait les taux de sitôt. Il a d’ailleurs affirmé : « Nous aurions besoin de voir une hausse vraiment significative de l’inflation (…) avant d’envisager de relever les taux pour répondre aux préoccupations en matière d’inflation ».

En revanche, les décideurs ont brossé un tableau plutôt positif de l’économie américaine dans leur déclaration, soulignant des « gains solides » et des dépenses des ménages à la hausse à un rythme soutenu, mais ont également noté que les investissements des entreprises et les exportations restaient faibles. M. Powell a aussi noté qu’un éventuel accord commercial entre les États-Unis et la Chine et des signes indiquant que le Royaume-Uni pourrait être en mesure d’orchestrer une sortie en douceur de l’Union européenne pourraient signifier que les risques sont moins graves et pourraient renforcer la confiance des entreprises.

Alors, pour reprendre les paroles de M.Powell lors de la dernière rencontre en juillet dernier, son « ajustement de la politique monétaire à mi-cycle », basée sur des signes de ralentissement mondial, des tensions commerciales entre les États-Unis et plusieurs pays et une volonté de relancer une inflation trop basse, semblerait terminé.

Du point de vue des marchés, le S&P500 ayant atteint un nouveau haut historique à 15h20, Wall Street semble avoir apprécié la décision de M. Powell ainsi que la justification de cette décision.

 

Scandale des e-cigarettes : les revenus nets d’Altria chutent

Jeudi matin, Altria Group inc. (NYSE:MO), propriétaire de 35% du controversé cigarettier électronique JUUL, divulguait ses résultats financiers pour le troisième trimestre. Du même coup, il a dû révéler la valeur de son investissement dans JUUL. C’est sans grande surprise que le géant du tabac Altria a revu à la baisse la valeur de son investissement de 12,8 milliards de dollars dans JUUL de plus du tiers de celle-ci, enregistrant une charge avant impôts de 4,5 milliards de dollars sur ses résultats du troisième trimestre.

Selon Altria, cette diminution est reliée aux plans de l’administration Trump à bannir du marcher les cigarettes électroniques aromatisées, ainsi que les interdictions de ventes de cigarettes électroniques dans certaines villes et États américains.

Enfin, la révision de la valeur de l’investissement a eu pour effet de réduire le bénéfice net de la société d’environ 2,41 dollars par action. Altria a enregistré une perte de 2,6 milliards USD pour le trimestre, soit une perte de 1,39 USD par action, contre un bénéfice de 1,94 milliard USD, ou 1,03 USD par action, pour la même période l’année dernière.

En revanche, il ne faut pas oublier que sur une base ajustée, ce qui signifie qu’elle élimine les charges ponctuelles telles que la dépréciation de JUUL, le bénéfice de la société pour le trimestre clos le 30 septembre est de 1,19 dollar par action, ce qui signifie qu’il a dépassé les estimations de Wall Street de 1,15 dollar par action. Or, cet ajustement ne semble pas avoir convaincu les investisseurs, alors que bien que le titre ait ouvert à la hausse, il a par la suite chuté de plus de -2.5% au cours de la journée.

En somme, du point de vue de l’investisseur, on assiste ici à un cas typique de résultats financiers positifs qui lance le titre fortement à la baisse. Wall Street a estimé que la perte de 1.39$ par action occasionnée par JUUL n’est pas uniquement une perte « ponctuelle », mais représente une réelle perte pour l’entreprise qui pourrait jouer sur le futur de celle-ci.

[1]

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance et contributeur chez DayTrader Canada

 

Sources :

https://www.cnbc.com/2019/10/28/google-parent-alphabet-is-in-talks-to-buy-smartwatch-maker-fitbit-reuters-reports.html

https://www.fool.com/investing/2019/10/28/google-has-made-an-offer-to-buy-fitbit.aspx

https://www.cnbc.com/2019/10/30/fed-decision-interest-rates-cut.html

https://www.cnn.com/2019/10/30/economy/federal-reserve-rate-decision-october/index.html

https://www.cnbc.com/2019/10/30/powell-press-conference.html

https://daytradercanada.com/billet-boursier-apercu/les-vieux-demons-de-wall-street-sont-de-retour-cette-semaine/

https://www.cnbc.com/2019/10/29/fed-expected-to-cut-rates-but-powell-discussion-could-rattle-markets.html

https://www.cnbc.com/2019/10/30/general-electric-earnings-q3-2019.html

https://www.cnbc.com/2019/10/30/market-outlook-thursday-apple-facebook-earnings-reaction-economic-data.html

https://www.cnbc.com/2019/10/30/heres-what-every-major-wall-street-economist-thinks-the-federal-reserve-will-do-today.html

https://www.cnbc.com/2019/10/31/altria-writes-down-juul-investment-by-4point5-billion.html

https://www.cnn.com/2019/10/31/investing/altria-juul-writedown/index.html

https://www.reuters.com/article/us-altria-group-results/altria-takes-4-5-billion-charge-as-juul-investment-sours-amid-vaping-backlash-idUSKBN1XA1NG

[1] Graphique provenant de TradingView

 

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services

Add comment