Billet Boursier

Qu’y a-t-il dans le nouveau plan de sauvetage américain?

Qu’y a-t-il dans le nouveau plan de sauvetage américain?

Qu’y a-t-il dans le nouveau plan de sauvetage américain?

Le programme de secours de 1,9 billion de dollars de Joe Biden pour contrer les effets économiques de la pandémie de coronavirus devrait être autorisé d’ici vendredi. Ceci marquera une étape importante dans les 100 premiers jours de l’administration alors que le nouveau président cherche à atténuer les retombées de la pandémie de coronavirus et à redémarrer l’économie américaine.

La Chambre, qui est contrôlée par les démocrates, a adopté « l’American Rescue Act », le deuxième plus grand projet de loi de relance économique de l’histoire des États-Unis, pour la première fois le mois dernier. Le projet de loi a ensuite été révisé et approuvé par le Sénat lors d’un vote en ligne le week-end dernier. Il devra être à nouveau approuvé par la Chambre avant de pouvoir être envoyé à Biden pour sa signature finale.

De cette façon, le projet de loi mis à jour comprend une nouvelle série de paiements directs pouvant atteindre 1400 USD pour la plupart des adultes américains. Il s’agit d’un complément hebdomadaire pouvant atteindre 300 USD en allocations de chômage fédérales, 350 milliards USD supplémentaires d’aide aux gouvernements des États et locaux et une expansion de nombreux crédits d’impôt.

Enfin, dans un discours prononcé mardi soir, Janet Yellen la secrétaire au Trésor américain, a lancé l’un de ses appels publics les plus poussés en faveur du projet de loi, affirmant qu’une expansion budgétaire à grande échelle stimulerait l’économie américaine et atténuerait les impacts de la pandémie sur les revenus des ménages. Aussi, Yellen a rejeté les inquiétudes selon lesquelles le nouveau projet de loi pourrait déclencher une spirale inflationniste malsaine.

En somme, une nouvelle vague d’aide est une bonne nouvelle pour les marchés considérant que l’arrivée de nouveaux capitaux ajouterait nécessairement de la liquidité aux marchés boursiers.

Qu’est-ce qu’un « ADR » et quelle est la différence entre ce dernier et une action ?

Un certificat de dépôt américain (communément appelé ADR, pour American depositary receipt) est un certificat négociable émis par une banque dépositaire américaine représentant un nombre spécifié d’actions. Il s’agit souvent d’une seule action d’une société étrangère. L’ADR se négocie sur les marchés boursiers américains comme toute action « normale » le ferait.

De cette façon, les ADR offrent aux investisseurs américains un moyen d’acheter des actions de sociétés étrangères qui ne seraient pas disponibles autrement. Les entreprises étrangères en bénéficient également, car les ADR leur permettent d’attirer des investisseurs et des capitaux américains sans les tracas et les frais liés à l’inscription sur les bourses américaines. D’ailleurs, plusieurs titres très connus sont listés aux États-Unis en tant qu’ADR. Par exemple, Alibaba Group Holding Ltd. (NYSE : BABA) est listé en tant qu’ADR.

De plus, il est également commun de voir la nomenclature « ADS ». Il est important de comprendre que l’ADS est la part réelle disponible à la négociation, tandis que l’ADR représente un ensemble d’ADS.

En revanche, les ADR diffèrent des actions par certains points. Tout d’abord, un ADR peut représenter un échange avec un ratio d’un pour un avec les actions étrangères, une fraction d’action ou plusieurs actions. C’est l’une des principales différences entre les actions américaines traditionnelles et les ADR.

Par exemple, dans le cas où le pays A (le pays étranger) a un taux de change avec les États-Unis de 0,25 USD, ce qui signifie qu’une unité de devise étrangère vaut 0,25 USD en dollars américains. De ce fait, supposons que les actions de la société XYZ Corp. se négocient à la bourse du pays A contre une unité par action (ou 0,25 USD par action en dollars américains). Lorsque XYZ Corp. est transformé en ADR, 100 actions peuvent être regroupées dans l’ADR. Ensuite, cet ADR se négocierait sur une bourse américaine pour 25 $.

De cette façon, si vous ne regardez pas attentivement, vous ne réaliserez peut-être pas que l’action étrangère sous-jacente « vaut » en réalité 0,25 $ par action et non 25 $. Assurez-vous de regarder le « ratio de conversion » de l’ADR, qui indique le nombre d’actions du titre étranger sous-jacent qui équivaut à une action ADR. Par exemple, si le ratio de conversion d’un ADR était de 100 pour 1, alors une seule action ADR représenterait 100 actions du titre sous-jacent.

Naturellement, ces ratios peuvent avoir un impact lorsqu’on analyse les données par action telles que le bénéfice par action ou le ratio cours / bénéfice (P/E), qui possède le bénéfice par action dans le dénominateur.

Enfin, une autre différence entre les ADR et les actions est que les ADR sont soumis à des frais supplémentaires. Il s’agit de frais de service périodiques ou de « frais de transmission » qui compensent la banque dépositaire pour la prestation de services de garde. Ces frais vont généralement de 0,01 USD à 0,03 USD par action, mais vous pourrez trouver les détails dans le prospectus ADR. Finalement, l’impôt applicable aux dividendes peut également différer.

Capsule : l’ATR

L’ « ATR » ou Average True Range est un indicateur d’analyse technique qui mesure la volatilité du marché ou d’un titre en prenant en compte le mouvement moyen de ce dernier dans une période donnée. Cet indicateur a été introduit par le technicien de marché J. Welles Wilder Jr. dans son livre « New Concepts in Technical Trading Systems ». Enfin, cet indicateur est généralement utilisé sur une période de 14 jours.

La façon de le calculer est bien simple. La première étape du calcul de l’ATR consiste à trouver une série de valeurs de variation de mouvement pour un titre. Ces plages sont sélectionnées comme étant la plus grande valeur entre : le haut moins le bas de la journée, la valeur absolue de son haut moins la fermeture de la veille et la valeur absolue de son bas moins la fermeture de la veille. Cela permet d’établir le mouvement réel d’un titre sur une période de 24 heures.

Ensuite, puisqu’il s’agit d’une moyenne sur une période donnée, souvent 14 jours, on fait la moyenne sur 14 jours des plages calculées plus haut. Le calcul de la moyenne se fait en additionnant l’ensemble des plages de données calculées plus haut et en les divisant par la période choisie (pour l’ATR14, il s’agit de 14 jours).

Enfin, les négociants actifs peuvent utiliser des périodes plus courtes que 14 jours pour générer plus de signaux de trading. Par exemple, supposons qu’un négociant à court terme souhaite uniquement analyser la volatilité d’une action sur une période de cinq jours de bourse. En revanche, plus de signaux peuvent aussi mener à plus de faux signaux.

En somme, les négociants actifs peuvent utiliser l’ATR de plusieurs façons. L’une de ces utilisations est lors de la création de stratégies d’options bidirectionnelles. En effet, il peut être intéressant de balayer les titres en fonction de leur ATR pour maximiser les chances de mouvements sur des stellages élargis (strangle) par exemple. Ensuite, l’ATR peut aussi être utilisé pour balayer des titres ayant de plus importants mouvements pour de la négociation intraséance et multiséance.

 

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance, Analyste et contributeur chez DayTrader Canada

Sources :

https://www.nasdaq.com/articles/what-adr-and-how-it-different-regular-stock-2018-10-24#:~:text=An%20ADR%20can%20represent%20a,U.S.%20stocks%20differ%20from%20ADRs.&text=For%20example%2C%20if%20an%20ADR’s,shares%20of%20the%20underlying%20security.
https://www.investopedia.com/terms/a/adr.asp
https://www.investopedia.com/ask/answers/06/adrvsads.asp
https://stockmarketmba.com/listofadrs.php
https://www.marketwatch.com/investing/stock/baba
https://www.cnbc.com/2021/03/10/stimulus-update-house-passes-1point9-trillion-covid-relief-bill-sends-to-biden.html
https://www.investopedia.com/american-rescue-plan-definition-5095694
https://www.cnbc.com/2021/03/06/how-the-senates-american-rescue-plan-differs-from-the-house.html
https://www.ft.com/content/f4eee199-87c6-4291-ada0-67204a700063

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.
Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.
DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Add comment


Solve : *
16 ⁄ 4 =