Billet Boursier

L’investissement responsable en véritable explosion! 2

L’investissement responsable en véritable explosion!

L’investissement responsable en véritable explosion!

L’industrie de l’investissement connaît un essor fulgurant depuis 2019. Seulement depuis le début de l’année, de nombreux fonds négociés en Bourse, tel que le Vanguard ESG U.S. Stock ETF (CBOE : ESGV) et le iShares ESG MSCI USA Leaders ETF (NASDAQ : SUSL), ainsi que des chefs de file du domaine, tel que Brookfield Renewable Partners (NYSE : BEP), connaissent des rendements largement supérieurs à ceux des marchés, alors que les FNB sont respectivement en hausse de 6.15 % et 6.64% et que BEP est en hausse de 22.13% depuis le 1er janvier 2020.

En effet, les investissements ESG (Environmental, Social, and Governance (ESG)) ont augmenté énormément en 2019, alors qu’un montant record de 20,6 milliards de dollars a été injecté dans le secteur via des fonds communs de placement et des FNBs. C’est près de quatre fois le record précédent, qui avait été instauré en 2018. De plus, bien qu’il s’agisse encore d’une fraction des actifs disponibles, de plus en plus de gestionnaires de fonds, de géants bancaires mondiaux et d’investisseurs philanthropiques limitent leurs investissements dans les entreprises fortement polluantes.

Par exemple, BlackRock Inc. (NYSE : BLK), le plus grand investisseur au monde avec 7 billions de dollars d’actifs, a récemment annoncé qu’il n’investirait plus dans les producteurs de charbons et réduirait son exposition aux sociétés qui émettent un excès de carbone. Ensuite, State Street Global Advisors, une division de State Street Corp. (NYSE : STT) et l’un des plus grands émetteurs de FNB produisant SPDR, avec 1,7 billion de dollars d’actifs sous gestion, a récemment également emboîté le pas.

La raison de cette importante surperformance est naturellement l’important apport en capital, mais également le positionnement de ces FNB. En effet, une étude récente de RBC Marchés des Capitaux indique que les fonds qui se veulent ESG sont fortement positionnés dans les entreprises de technologies. Plus précisément, les cinq actions S&P 500 les plus couramment détenus dans ces fonds sont Microsoft Corp., Alphabet inc. (NASDAQ : GOOG) , Apple inc. (NASDAQ : AAPL), Visa inc. (NYSE :V) et Cisco Systems inc. (NASDAQ :CSCO). Visa est le 5e plus grand élément du portefeuille de FNB iShares et le 9e plus importants du FNB Vanguard.

La cause de ce positionnement est principalement que les grandes entreprises technologiques reçoivent souvent des notes élevées sur plusieurs critères ESG. Microsoft, par exemple, a reçu la meilleure note, soit AAA du fournisseur d’indices MSCI pour son adhésion aux principes ESG, ce qui la place dans le top 4% des sociétés de logiciels et de services. MSCI a donné à Microsoft des notes élevées en matière de confidentialité et de sécurité des données, de gouvernance d’entreprise, de peu de corruption et d’instabilité et de capacité d’innovation en technologies propres.

En somme, le secteur sera à surveiller dans les prochains mois et années. Connaissant l’effet des FNB sur les titres, certains d’entre eux pourraient fortement en profiter!

 

L’or atteint un niveau record!

Cette semaine, l’or a dépassé les 1600 $ US pour la première fois depuis 2013. En effet, puisque les investisseurs utilisent généralement la commodité comme couverture dans un contexte de volatilité mondiale, sa popularité s’est faite de plus en plus importante depuis la sortie du COVID-19.

D’ailleurs, John Petrides, gestionnaire de portefeuille chez Tocqueville Asset Management, a déclaré mercredi à CNBC que « dans un portefeuille bien diversifié, je pense que vous devez avoir de l’or pour offrir une diversification solide, malgré le fait que l’or soit difficile à évaluer. … Vous devez vous préparer à cet « événement du cygne noir». Ce que le gestionnaire de portefeuille décrit comme un événement du cygne noir est un événement imprévisible qui va au-delà de ce que l’on attend normalement d’une situation et qui a des conséquences potentiellement graves. Les événements du cygne noir se caractérisent par leur extrême rareté et leur imprévisibilité.

Ainsi, on peut comprendre que les investisseurs ont tendance à se tourner vers l’or lorsque des incertitudes économiques, telles que l’épidémie actuelle de coronavirus, surviennent. Mercredi, les analystes de Citigroup sont devenus plus optimistes sur l’or, prévoyant un sommet de 2000 $ en aussi peu qu’un an.

D’un point de vue graphique, tel que l’on peut voir ci-dessous, l’or (BATS : GLD), vient de percer son triangle symétrique vers le haut, tout comme de sa zone de survente. Avec les incertitudes entourant le coronavirus étant toujours présent, l’or pourrait continuer sa hausse. D’ailleurs, le dollar sera également à surveiller, puisqu’une chute du dollar pourrait également encourager l’or à la hausse.

 

 

Le Coronavirus COVID-19 vient maintenant toucher les entreprises américaines!

Apple (NASDAQ : AAPL) a secoué les marchés lundi dernier, alors que l’entreprise américaine a annoncé un avertissement sur ses chiffres de revenu pour le trimestre de mars. En effet, Apple a annoncé aux investisseurs que :

« Nous connaissons un retour à des conditions normales plus lent que prévu. Par conséquent, nous ne prévoyons pas respecter les prévisions de revenu que nous avons fournies pour le trimestre de mars en raison de deux facteurs. Le premier est que l’offre mondiale d’iPhone® sera temporairement limitée. Bien que nos sites partenaires de fabrication d’iPhone soient situés à l’extérieur de la province du Hubei – et bien que toutes ces installations aient rouvert –, la production augmente plus lentement que nous ne l’avions prévu. Le second est que la demande de nos produits en Chine a été affectée. Tous nos magasins en Chine et bon nombre de nos magasins partenaires ont été fermés. De plus, les magasins ouverts fonctionnent à des heures réduites et avec un trafic client très faible. Nous rouvrons progressivement nos magasins de détail et continuerons de le faire aussi régulièrement et en toute sécurité que possible. »

Ainsi, nous pouvons constater ici que tel que mentionné dans notre dernier Billet boursier, les entreprises de technologies pourraient être à risque.

Ensuite, il y a également eu le géant du transport maritime, Maersk, qui a averti que l’épidémie de coronavirus pèserait sur les bénéfices cette année, aggravant les malheurs d’une industrie du transport de conteneurs déjà frappée par des guerres commerciales et un ralentissement économique. La société danoise a annoncé jeudi un bénéfice au quatrième trimestre inférieur aux prévisions et prévoyait un début d’année difficile, principalement attribuable aux usines en Chine qui ont fermé plus longtemps que d’habitude après les vacances du Nouvel An lunaire.

Finalement, jeudi, la province chinoise du Hubei a demandé aux entreprises de ne pas reprendre leur production avant le 11 mars en raison de l’épidémie. Naturellement, ceux impliqués dans la prévention et le contrôle des épidémies et les services publics en sont exemptés. La suspension des travaux de nombreuses entreprises devait prendre fin mercredi. Dans une déclaration sur son compte officiel sur la plateforme Weibo, la province a déclaré que les écoles ne devraient pas rouvrir jusqu’à nouvel ordre.

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance et contributeur chez DayTrader Canada

 

Sources :

https://www.investopedia.com/esg-etfs-hit-new-highs-4795807

https://www.investopedia.com/terms/e/environmental-social-and-governance-esg-criteria.asp

https://www.investopedia.com/terms/b/blackswan.asp

https://www.cnbc.com/2020/02/20/coronavirus-latest-updates.html

 

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

 

2 comments

Add comment


Solve : *
4 × 18 =