Billet Boursier

Le tourisme spatial en bourse

Le tourisme spatial en bourse

Une nouvelle page de l’histoire s’est tournée dans la conquête de l’espace dimanche dernier le 11 juillet suivant la réussite du vol spatial de l’entrepreneur milliardaire Sir Richard Branson à bord de son propre vaisseau. Les six membres de l’équipage se sont envolés avec l’appareil Unity 22 de Virgin Galactic (NYSE : SPCE).  Avouez qu’il a vraiment de la gueule ce vaisseau conçu pour le touriste dans l’espace suborbital.

L’homme d’affaires a ainsi devancé le non moins célèbre Jeff Bezos. Ce dernier prendra son envol la semaine prochaine à bord du premier vol humain de sa compagnie Blue Origin. Le décollage de la fusée est prévu la semaine prochaine le 20 juillet.  Cette date marque le 52e anniversaire de l’atterrissage lunaire d’Appolon 11. La course était donc très serrée entre le New Shepard, la fusée de Blue Origin, et le Unity 22.

Qu’en est-il de l’impact du succès de ce vol sur le titre en bourse?

Commençons par la journée de l’annonce de l’approbation du vol passager par la Federal Aviation Administration le 25 juin dernier. Les parts de Virgin Galactic Holdings sont alors parties en orbite de 25% pour atteindre un haut de 57,29$ pendant la journée. La couverture des vendeurs à découvert a certainement contribué à la hausse du titre lors de cette journée. Un pourcentage élevé de plus de 20% de la « float » était alors vendu à découvert. Le titre, qui était dans un creux tournant dans les 15 à 20$ à la mi-mai, n’a toutefois pas dépassé l’altitude de son sommet historique de 62.80$ atteint au début février.

L’action de Virgin Galactic a amorcé sa descente dès lundi malgré le succès du vol pendant la fin de semaine. La chute de 17% de la valeur du titre est attribuable à l’annonce de la société demandant la vente de 500 millions de dollars supplémentaire d’actions ordinaires. Celles-ci s’ajouteraient aux 240 millions d’actions en circulation que compte la compagnie, dont 164.6 millions sont disponibles au public. On nomme cette portion la « float ». Comme l’émission de nouvelles actions vient diluer la valeur de chacune des actions pour les actionnaires, l’annonce de nouvelles émissions d’actions résulte toujours en une baisse momentanée de la valeur du titre coté en bourse.

Le retour sur terre se poursuit au moment d’écrire ses lignes alors que le titre tombe sous la barre des 35$ en milieu de semaine. Comment se fait-il que le titre subisse un tel recule malgré le succès du dernier vol et que la compagnie se rapproche d’accomplir sa mission du tourisme spatial à plus grande échelle? En fait, la plupart des firmes croient que cette variable se reflète déjà dans le cours actuel du titre. Le prix cible moyen est de 36,90$ en ce moment et la plupart ont émis un avis de maintenir la position (Hold). La firme la plus pessimiste établit la valeur du titre à 18$ accompagné sans surprise d’un avis de sous-performance. Tandis que la plus optimiste vise un prix de 51$ avec un avis de surperformance pour les 12 prochains mois.

D’autres idées de titres à surveiller dans le domaine de l’espace. Le premier, Maxar Technologies inc. (NYSE : MAXR), une entreprise axée sur les infrastructures spatiales et le renseignement terrestre qui aide les gouvernements et les entreprises à surveiller les changements mondiaux et à faire progresser l’utilisation de l’espace. La société est sur la bonne voie pour lancer ses nouveaux satellites Worldview Legion cette année.

Le second, Trimble inc. (NASDAQ : TRMB). Bien qu’il ne s’agisse pas d’une action purement spatiale, elle est la plus grande participation, à 9,56 %, dans l’ETF ARK Space and Exploration de Cathie Wood (NYSE : ARKX). 20% des revenus de Trimble proviennent de sa catégorie géospatiale, qui comprend des satellites GPS et une technologie pour sonder l’espace.

Le futur du tourisme spatial est captivant et très prometteur. Réservé de toute évidence pour le moment aux mieux nantis avec des billets d’embarquement se situant entre 200,000$ et 250,000$, certains experts croient que les billets pourraient aussi très bien se vendre jusqu’à 500,000$. “To Boldly Go Where No Man Has Gone Before!” comme le dit si bien Captain Kirk.

Par Richard Dussault, gestionnaire principal chez DayTrader Canada.

 

Sources :

https://www.ctvnews.ca/sci-tech/billionaire-richard-branson-reaches-space-in-his-own-ship-1.5504866

https://www.space.com/virgin-galactic-richard-branson-unity-22-launch-explained

https://www.space.com/19021-spaceshiptwo.html

https://www.space.com/blue-origin-jeff-bezos-launch-follows-virgin-galactic-richard-branson-flight

https://www.fool.com/investing/2021/06/25/why-virgin-galactic-stock-took-off-friday/

https://www.cnbc.com/2021/07/12/virgin-galactic-shares-rise-after-successful-branson-flight-paves-wave-for-space-tourism-industry.html

https://seekingalpha.com/news/3714160-virgin-galactic-opens-the-week-up-10-after-richard-bransons-successful-flight?mailingid=24425673&messageid=wall_street_bre

https://www.benzinga.com/trading-ideas/long-ideas/21/07/21928709/could-virgin-galactics-successful-mission-help-these-2-stocks-soar

https://www.virgingalactic.com/

https://www.trimble.com/

https://www.maxar.com/

 

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés ni avoir l’intention d’initier de positions dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Add comment


Solve : *
10 + 17 =