Billet Boursier

Augmentation du nombre d’évictions aux États-Unis à venir?

Augmentation du nombre d’évictions aux États-Unis à venir?

Mathématique financière 101 : calculer des rendements

Naturellement, l’objectif principal d’investir est de faire de l’argent. En effet, bien que personne ne soit en mesure de prédire le rendement de son portefeuille de placements, il reste qu’il est fondamental, pour tout investisseur, d’être en mesure de calculer ses rendements. L’objectif étant de suivre l’appréciation ou la dépréciation de son capital.

Calculer le rendement d’une position individuelle

De ce fait, différentes mesures peuvent vous aider à déterminer les performances de vos placements. Tout d’abord, il existe le bon vieux « retour sur investissement » ou « return on investment (ROI) » qui consiste simplement à mesurer directement le retour sur investissement par rapport à son coût. Ainsi, pour calculer le ROI, il suffit de diviser le coût de l’investissement par son rendement. Bien que ce ne soit pas une science parfaite, il s’agit d’une mesure brute de l’efficacité d’un investissement.

Dans le cas d’un placement boursier, cela se calcul de cette façon :

Imaginez que vous avez acheté des actions d’Apple (NASDAQ : AAPL) à 119.50 $ et que vous les ayez vendues à 125.95 $. Le retour sur votre investissement se calculerait en soustrayant le prix vendu au prix acheté (125.95 $ – 119.50 $ = 6.45 $). Ensuite, pour avoir la donnée en pourcentage, il suffit de diviser le 6.45 $ de gain au prix payé, soit 119.50 $, et multiplier cela par 100 pour obtenir un rendement de 5.397% que l’on peut arrondir à 5.40%.

Calculer le rendement d’un portefeuille

Maintenant que vous avez obtenu le rendement sur votre position individuelle, il est fondamental de l’intégrer dans votre rendement de portefeuille. En effet, le 5.40% de rendement sur votre position d’achat sur Apple n’est pas pour votre portefeuille en entier (à moins que vous ayez mis votre portefeuille complet sur cette position). De cette façon, pour obtenir votre rendement réel sur votre portefeuille, vous devrez l’intégrer.

Supposons que votre investissement dans Apple équivalait à 20% de votre portefeuille de 10 000$, donc 2000 $. En dollars, cela représente 5.40 % * 2000 $ = 108 $. Alors, cela constitue 108 $ divisé par le montant total du compte soit 10 000$, multiplié par 100 ce qui est égal 1.08 %.

De plus, il existe également une autre manière d’arriver à la même donnée sans avoir à la calculer avec le montant total du compte. Il suffit de multiplier le pourcentage de rendement réalisé grâce à la position, dans le cas présent 5.40%, par la proportion de la position initiale dans le portefeuille, soit 20 %. Le calcul sera alors de 0.054 * 0.20 = 0.0108 multiplié par 100 ce qui revient également à 1.08% sur le portefeuille total.

Conclusion

En somme, ces deux calculs sont des outils indispensables à tout investisseur ou négociant actif. Ils représentent une mesure simple et intuitive de la rentabilité d’un investissement. En revanche, il est important de savoir qu’il existe certaines limites à ces mesures. En effet, elles ne prennent pas en considération la période de détention d’un investissement et elles ne sont pas ajustées en fonction du risque. Cependant, malgré ces limites, le retour sur investissement reste une mesure clé utilisée par les plus grands négociants actifs et investisseurs.

Augmentation du nombre d’évictions aux États-Unis à venir?

Des données inquiétantes sont apparues sur nos radars cette semaine. En effet, à la vue de celles-ci, on peut constater que les États-Unis seront possiblement confrontés à une crise du logement, la plus grave de leur histoire. Selon la dernière analyse des données hebdomadaires recensées par le gouvernement américain, à mesure que les ressources fédérales, étatiques et locales expirent et en l’absence d’une intervention financière rapide, on estime que 30 à 40 millions de personnes aux États-Unis risquent d’être expulsées de leurs logements dans les prochains mois.

De ce fait, de nombreux propriétaires qui n’ont pas le crédit ou la capacité financière de couvrir les retards de paiement de loyers auront du mal à payer leurs hypothèques, leurs impôts fonciers et à entretenir leurs propriétés. D’ailleurs, si l’on regarde la carte ci-dessous, sur les 17 millions d’Américains en retard sur leurs paiements, actuellement 33% font face à une éviction dans les deux prochains mois. De plus, tel que la carte le présente, certains sont encore plus élevés.

Bien que plusieurs Américains à travers le pays soient confrontés à des risques similaires, on peut noter que le Texas se démarque avec environ 718 000 personnes menacées de saisies ou d’expulsions. En fait, plus de 7.1 millions de personnes dans cet État peuvent s’attendre à une perte de revenu d’emploi dans les quatre prochaines semaines. La Louisiane, le Nouveau-Mexique, le Mississippi, le Wyoming et le Missouri sont d’autres États qui envisagent des pourcentages élevés de perte de logement potentielle.

Enfin, il va sans dire qu’avec près de 17 millions d’Américains en retard sur leurs paiements hypothécaires et de loyers, il pourrait y avoir des conséquences importantes à venir.

De cette façon, à la suite d’une ordonnance émise par le gouvernement américain en vertu de la loi sur les services de santé publique, il a été déclaré qu’un moratoire sur l’expulsion pourrait contribuer à l’efficacité des mesures de prévention de la COVID-19 telles que la mise en quarantaine, la distanciation physique et l’auto-isolement. Cependant, alors que les expulsions ont été temporairement suspendues en vertu de cette ordonnance le 4 septembre dernier, la date d’échéance de cette protection arrive à grands pas alors que la fin de 2020 approche.

Qu’est-ce que la journée des quatre sorcières?

La journée des quatre sorcières est une journée où l’expiration simultanée des options sur actions, des contrats à termes sur actions, des contrats à terme sur indices boursiers et des contrats d’options sur indices boursiers se produisent le même jour. Cela arrive quatre fois par année, soit le troisième vendredi de mars, de juin, de septembre et de décembre.

En effet, les contrats à terme et les contrats d’options, contrairement à une action, ont une date d’expiration. De ce fait, des paris importants ont été placés sur ces marchés. Le jour des quatre sorcières constitue le moment où les négociants, ayant pris ces paris, devront décider s’ils renouvelleront leurs contrats à terme et conserveront une position dans un contrat non expiré ou s’ils clôtureront leur position à terme, ce qui pourrait consister en un achat ou une vente selon la direction de leur position d’origine. Ainsi, cette journée génère une augmentation de négociation (donc du « spread »), de volume et de la volatilité, car les contrats qui se trouvent exercés à expiration peuvent nécessiter l’achat ou la vente du titre sous-jacent.

D’ailleurs, en raison de l’augmentation du volume, du risque de fluctuations anormales des prix et d’un biais statistique qui peut empêcher certaines stratégies de négociations intra séances de fonctionner correctement durant ces journées, il est pertinent de faire preuve de prudence, particulièrement pour les spécialistes des transactions courts termes.

En somme, il existe aussi la journée des trois sorcières et des deux sorcières qui sont des journées où il y a des expirations d’options et de contrats à terme également seulement de moins de produits. Par exemple, la journée des deux sorcières se produit normalement le troisième vendredi de chaque mois, sauf en mars, juin, septembre et décembre. Les classes d’actifs qui peuvent entrer dans la catégorie des doubles sorcières comprennent les options sur actions, les options sur indices, les contrats à terme sur indices boursiers ou les contrats à terme sur actions simples. Naturellement, plus il y a de produits qui expirent la même journée, plus il y a de possibilités de vivre une hausse de volatilité.

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance et contributeur chez DayTrader Canada

Sources :

https://www.aspeninstitute.org/blog-posts/the-covid-19-eviction-crisis-an-estimated-30-40-million-people-in-america-are-at-risk/
https://www.visualcapitalist.com/mapped-the-risk-of-eviction-and-foreclosure-in-u-s-states/
https://www.investopedia.com/articles/basics/10/guide-to-calculating-roi.asp
https://www.investopedia.com/ask/answers/062215/how-do-i-calculate-my-portfolios-investment-returns-and-performance.asp
https://www.investopedia.com/articles/08/annualized-returns.asp
https://www.thebalance.com/triple-witching-1031135
https://www.investopedia.com/terms/t/triplewitchinghour.asp
https://www.investopedia.com/terms/q/quadruplewitching.asp
https://www.investopedia.com/terms/d/doublewitching.asp

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.
Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.
DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Add comment


Solve : *
19 − 2 =