Billet Boursier

AirBnB prépare son entrée en Bourse

AirBnB prépare son entrée en Bourse

AirBnB prépare son entrée en Bourse

Un événement très attendu par les amateurs d’immobiliers s’approche à grands pas. En effet, la populaire entreprise de location court terme de logement, Airbnb, a prévu faire son entrée en bourse d’ici la fin de l’année 2020. Cette entrée en bourse, communément appelé « premier appel public à l’épargne » se produit au milieu de marchés très volatils, attribuables entre autres à la flambée des infections au COVID-19 autour du globe. L’action sera négociée sur le Nasdaq sous le symbole « ABNB ».

Dans son prospectus publié lundi, l’entreprise affirmait souhaiter mettre l’accent sur la création d’une communauté autour de ses hôtes et invités, proposant cette communauté comme un facteur de différenciation par rapport à ses concurrents. De ce fait, la société a déclaré qu’elle créerait 9,2 millions d’actions sans droit de vote.

Or, cette entrée en Bourse se fait à un drôle de moment pour l’entreprise œuvrant dans le domaine du voyage. Dans ce même prospectus, l’entreprise nous apprenait qu’elle a réalisé un bénéfice net de 219 millions de dollars sur des revenus de 1,34 milliard de dollars au dernier trimestre. Il s’agit d’une baisse de près de 19% par rapport à 1,65 milliard de dollars de revenus un an auparavant.

En effet, au cours des premiers mois de la pandémie, Airbnb a vu ses réservations et ses revenus chuter, ce qui les a amenés à réduire d’un quart ses effectifs en mai. Le tourisme dans le monde se tarissant à cause du virus, les réservations d’Airbnb ont chuté de 70% par rapport à l’année précédente.

Cependant, un rebond est survenu au début de juillet dernier, l’entreprise enregistrant un million de nuits réservées en une seule journée, phénomène qui ne s’était pas produit depuis début mars. Ce rebond est principalement attribuable au fait que de plus en plus de voyageurs choisissent de rester plus près de leur domicile, optant pour des voyages en voiture ou des locations de maison à plus long terme, principalement à moins de 800 km de chez eux.

En somme, étant un titre qui se voudra très dépendant de l’arrivée d’un vaccin et de l’ouverture des économies sur la planète, son entrée en Bourse sera sans aucun doute très intéressante.

Qu’est-ce qu’un premier appel public à l’épargne ?

Un premier appel public à l’épargne (PAPE) fait référence au processus consistant à offrir des actions d’une société privée au public dans le cadre d’une nouvelle émission d’actions. Ainsi, l’émission publique d’actions permet à une entreprise de lever des capitaux auprès d’investisseurs publics. Les raisons qui amèneraient une firme à lever des capitaux de cette façon sont nombreuses. Une entreprise peut vouloir financer un projet, ce qui est positif, ou une dette, ce qui est négatif. De plus, l’entrée en Bourse peut être un moment très intéressant pour les investisseurs privés, qui étaient déjà présents avant l’entrée en Bourse, qui pourrait désirer prendre leur profit sur leur investissement.

De ce fait, ce processus long et complexe se déroule en plusieurs étapes. Tout d’abord, l’entreprise désirant entrer en Bourse se doit de sélectionner son souscripteur. Ce dernier est l’intermédiaire entre l’entreprise qui cherche à émettre des actions et les investisseurs en Bourse. Le souscripteur sert principalement à déterminer le prix d’offre initial des titres, acheter les titres à l’émetteur et les vendre aux investisseurs via son réseau de distribution. Ces souscripteurs sont souvent ce qu’on appel des « banques d’investissements » , soit de plus grandes banques bien connues, par exemple Goldman Sachs, JP Morgan Chase, et Morgan Stanley. Ils sont appelés un « syndicat » lorsque plusieurs joueurs se joignent pour l’entrée en Bourse d’une entreprise.

Ensuite, on passe à l’étape de vérifications diligentes et dépôts réglementaires. Cette étape est cruciale pour les investisseurs, puisque c’est à ce moment que l’on publiera le prospectus sur les valeurs mobilières fournissant des informations essentielles ,par exemple sur les finances de l’entreprise, la fiscalité, le côté juridique, commerciale, informatique, opérationnelle, environnementales et sur les ressources humaines. L’objectif de ce document est d’analyser la viabilité du modèle d’affaire de l’entreprise.

Puis, on établit le prix et la date de l’émission. Naturellement, cela se décide après l’approbation de la SEC (Securities and Exchange Commission).

Finalement, une fois que le titre est lancé en Bourse, on a les phases de stabilisation et de transition vers l’autonomie. Dans la première, il s’agit d’une courte fenêtre d’opportunité où le souscripteur peut influencer le cours de l’action nouvellement lancée en Bourse. Dans cette période, le souscripteur veille à ce qu’il y ait un marché et des acheteurs pour maintenir un cours d’action idéal.

Enfin, lors de la transition vers l’autonomie, après la période de silence de 25 jours, le souscripteur laisse le titre « voler de ses propres ailes », alors que plus aucune manipulation n’est possible.

C’est maintenant au tour de Moderna d’annoncer un nouveau vaccin!

Après Pfizer (NYSE : PFE), cette semaine, c’est au tour de Moderna Inc (NASDAQ : MRNA), d’annoncer que son vaccin est, cette fois-ci, efficace à 94%!

En effet, Moderna, qui a développé son vaccin en collaboration avec l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses des États-Unis, a déclaré que 90 cas de Covid-19 ont été observés dans le groupe placebo contre cinq cas observés dans le groupe qui a reçu son vaccin en deux doses. Cela a abouti à une efficacité du vaccin estimée à 94,5%.

Naturellement, cela a propulsé les marchés à la hausse, cette fois de +1.25%, atteignant pratiquement un nouveau haut de tous les temps, atteint lundi dernier.

D’ailleurs, mercredi matin Pfizer a renchéri, et a révisé son taux de succès du vaccin de 90% à 95%, affirmant que leur vaccin est encore plus efficace qu’anticipé. Or, cette révision n’a malheureusement pas fait monter les marchés. De plus, si l’on regarde le graphique ci-dessous, on peut constater que, depuis le début de la semaine, les marchés semblent s’essouffler.

De ce fait, je pense que les marchés ont escompté la nouvelle du nouveau vaccin et que le Momentum entourant l’arrivée de celui-ci est en train de ralentir.

Il sera alors très important de surveiller l’arrivée d’un nouveau plan de relance économique, particulièrement dans le contexte que nous vivons, avec une recrudescence des cas de COVID-19 et la fermeture graduelle de nombreux états aux États-Unis qui y est associée.

En somme, il faudra prêter une attention particulière à cedit plan de relance, et son éventuelle arrivée, dans les prochaines semaines. Dans le cas contraire, on pourrait assister à une autre période de volatilité importante sur les indices.

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance. Analyste et contributeur chez DayTrader Canada.

Sources :

https://www.cnbc.com/2020/11/16/airbnb-s-1-ipo-filing-drops.html
https://ca.finance.yahoo.com/news/airbnb-sec-filing-ipo-nasdaq-215312347.html
https://www.sec.gov/Archives/edgar/data/1559720/000119312520294801/d81668ds1.htm
https://www.cnbc.com/2020/11/16/moderna-says-its-coronavirus-vaccine-is-more-than-94percent-effective.html
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1750500/coronavirus-etude-clinique-phase-3-vaccin-pfizer-biontech
https://www.worldometers.info/coronavirus/country/us/
Notes de cours du cours Analyse Fondamentale pour investisseur actif

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.
Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.
DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Add comment


Solve : *
21 ⁄ 7 =