Billet Boursier

Qu’est-ce qu’une option d’achat et une option de vente?

Qu’est-ce qu’une option d’achat et une option de vente?

Avec la volatilité en hausse depuis un certain temps, causé entre autres par la venue des élections américaines et la crise sanitaire occasionnée par la covid-19, les options deviennent un instrument de plus en plus populaire. En effet, pouvant être utile autant pour se protéger que spéculer, les options sont un outil de choix pour le négociant actif d’aujourd’hui.

Tout d’abord, une option d’achat d’actions donne à un investisseur le droit, mais non l’obligation, d’acheter ou de vendre une action à un prix et à une date convenue. Il existe deux types d’options: les options de vente (put), qui est un pari qu’une action va baisser (même principe qu’une vente à découvert), ou les options d’achat (call), qui est un pari qu’une action va augmenter. D’ailleurs, chaque contrat d’option d’achat ou de vente représente 100 actions du titre sous-jacent.

Il y a plusieurs éléments à bien comprendre sur les options :

  • Prix d’exercice (ou strike) : le prix d’exercice détermine si une option doit être exercée. C’est le prix auquel un négociant s’attend à ce que le titre sous-jacent soit à la date d’expiration. Ainsi, si un négociant d’options pense que l’action d’Apple inc. (NASDAQ : AAPL), sera à 125$ dans 1 an, il peut acheter des « call » ou des options d’achat avec un prix d’exercice de 125$.
  • Date d’expiration : les options ne permettent pas seulement aux négociants de parier sur une action à la hausse ou à la baisse, mais lui permettent également de choisir une date spécifique à laquelle il s’attend à ce que l’action augmente ou diminue, c’est ce qu’on appelle la date d’expiration. De ce fait, la date d’expiration est importante, car elle aide les traders à évaluer la valeur du temps, qui est utilisée dans divers modèles d’évaluation d’options tels que le modèle Black Scholes.
  • Contrats : les contrats représentent le nombre d’options qu’un trader peut chercher à acheter. Un contrat équivaut à 100 actions de l’action sous-jacente. En utilisant l’exemple précédent, un négociant qui décide d’acheter cinq contrats d’options d’achat sur Apple, si le prix du titre se retrouve au-dessus de 125 $ à expiration il se retrouvera avec 500 actions à 125$. Cependant, si l’action vaut moins de 125 $, les options expireront sans valeur et le négociant perdra la totalité du montant dépensé pour acheter les contrats d’options, également appelée prime.
  • Prime : la prime est tout simplement le prix du contrat d’option. Ainsi, si un négociant achète le 7 octobre 5 contrats d’option d’achat sur Apple pour 2 $ par contrat, il dépenserait 1000 $. De plus, il est important de comprendre qu’au moment de l’achat d’un contrat d’option d’achat ou de vente, le risque maximum du trader est le prix payé pour la prime.

En somme, la semaine prochaine nous aborderons les « grecques » soit les paramètres qui ont impact sur la valeur de l’option directement.

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance. Analyste et contributeur chez DayTrader Canada.

Source:

https://www.investopedia.com/options-basics-tutorial-4583012
https://www.investopedia.com/terms/s/stockoption.asp
https://www.stockmarketloss.com/practice/options/#:~:text=An%20option%20is%20a%20contract,of%20the%20particular%20underlying%20asset).

Add comment


Solve : *
24 − 2 =