Les fonds négociés en Bourse actifs expliqués

par Arthur Dubois, contributeur chez Daytrader Canada

La popularité des fonds négociés en Bourse (FNB ou ETF en anglais) ne se dément plus. Un nombre important d’investisseurs novices et chevronnés utilisent les courtiers en ligne ou les robots-conseillers pour acheter des FNB pour diversifier leurs portefeuilles. En effet, les FNB sont reconnus pour être très pratiques, lorsqu’il s’agit de cibler un secteur spécifique ou un indice boursier. Ainsi, cette réputation a propulsé les FNB passifs en avant. Cependant, un autre type de FNB, appelé FNB à gestion active, mérite d’être exploré. 

Si vous trouviez les stratégies passives ennuyantes, vous allez certainement adopter rapidement les FNB actifs. Ces derniers utilisent des stratégies de plus en plus complexes pour assurer un meilleur rendement ou pour cibler des objectifs précis.

Les indices populaires

Les médias spécialisés en finance parlent souvent d’indices boursiers. Souvent, ils mentionnent les indices canadiens au même titre que ceux de Londres, de Francfort, du Japon et des États-Unis. Ici, nous allons mettre l’accent sur deux indices canadiens et un américain. Les indices discutés ci-dessous sont appréciés pour la qualité des entreprises qui les constituent. 

L’indice TSX 60 représente les 60 plus grandes entreprises canadiennes cotées à la bourse de Toronto qui arrive en tête en termes de notoriété. L’indice englobe entre autres les plus grandes banques et entreprises énergétiques canadiennes. Cet indice est assez représentatif de l’économie canadienne, qui est dominée par la finance et le pétrole. 

Un autre indice Canadien est le TSX Capped Composite index. Ce dernier est plus global et inclut plus de 240 titres qui représenteraient l’ensemble du marché boursier Canadien. L’indice applique aussi une limite sectorielle pour assurer une meilleure diversification.

Le troisième indice le plus connu est le S&P 500. L’indice S&P 500 inclut les cinq cents plus grandes entreprises américaines. De grands noms y figurent tels que Apple, Google, Facebook entre autres. Cet indice est apprécié pour sa diversité et la qualité des entreprises. La capitalisation minimum pour faire partie du S&P 500 est de presque 13 milliards de dollars.

Comment fonctionne un FNB passif?

Pour les FNB passifs, le gestionnaire de fonds s’assure de répliquer un indice en achetant les parts des entreprises qui le constituent. Dans cet exercice, le gestionnaire est évalué sur sa capacité à reproduire le rendement de l’indice moins les frais de gestion. Il n’y a pas de travail de recherche ou d’analyse pour sélectionner des titres ou un secteur en particulier. Le rôle du gestionnaire se limite à répliquer fidèlement l’indice. Les frais de gestion sont en général très bas, c’est ce qui a constitué un attrait majeur pour les investisseurs.

Comment fonctionne un FNB à gestion active?

Contrairement aux FNB passifs, le gestionnaire d’un FNB actif est plus impliqué dans la sélection des titres et dans l’implantation d’une stratégie d’investissement. Dans la majorité du temps, le gestionnaire a soit pour mission de battre le rendement d’un indice de référence, ou d’offrir un meilleur rapport rendement/risque que l’indice de référence.

Un meilleur rapport rendement/risque signifie que le gestionnaire tentera de réaliser un rendement intéressant, tout en s’assurant, que la volatilité de son portefeuille est plus faible que celle de l’indice.

Dans un FNB passif, le gestionnaire ne peut pas dévier du mandat de répliquer l’indice. Ainsi, même si un titre en particulier ou un secteur subit une correction majeure, il ne peut ni vendre ni protéger le rendement du fonds, car cela ne fait pas partie de son mandat. C’est ce qui explique que les FNB passifs ont souvent une volatilité plus élevée que les FNB à gestion active.

FNB actifs versus Fonds communs de placement

Les FNB actifs entrent en concurrence direct avec les fonds communs de placement (FCP), car l’une des principales raisons de l’existence des FCP est la gestion professionnelle.

Les FNB actifs se distinguent des FCP par plusieurs aspects :

  • Frais de gestion plus bas;
  • Facile à transiger : les FNB actifs, comme les passifs, peuvent être achetés ou vendus comme une action. Par contre, lorsqu’on souhaite vendre ou acheter un fond mutuel, le prix ne sera connu qu’à la fin de journée à 16h00;
  • Meilleure efficience fiscale : les ventes ou les achats d’unités d’un FNB sur le marché boursier n’ont aucune incidence fiscale sur le reste des détenteurs. Les vendeurs et les acheteurs transigent directement entre eux en Bourse. 

Ceci n’est pas vrai pour les fonds communs de placement. En effet, lorsqu’un investisseur souhaite vendre ses parts dans un FCP, le gestionnaire est obligé de vendre les titres détenus dans le portefeuille pour assurer les liquidités. Cette action engendre un gain ou une perte en capital pour l’ensemble des détenteurs, incluant ceux qui n’ont pas vendu leurs parts.   

Avez-vous besoin d’un FNB à stratégie active?

Ces FNB vous offrent plus d’options en tant qu’investisseur. Ainsi, vous n’êtes plus limité à répliquer des indices. Voici les thèmes qu’on retrouve le plus souvent dans les FNB actifs :

  • FNB revenus fixes ou dividendes;
  • Fonds qui appliquent des stratégies qui requièrent de la recherche et de l’analyse: titre de actions sous-évalué, titre de croissance, etc.;
  • FNB qui offrent une exposition à des marchés internationaux difficiles à répliquer par les FNB passifs.

Avantages et inconvénients des FNB actifs

Avantages

  • Gestion professionnelle; 
  • Frais de gestion inférieures aux fonds communs de placement classiques;
  • Diversification;
  • Moins volatil en général que le marché, car le gestionnaire de fonds peut changer son allocation pour réduire les risques,
  • Permet d’avoir une exposition aux marchés internationaux lorsque répliquer l’indice est coûteux ou juste impossible.

Inconvénients

  • Frais de gestion plus élevés que les FNB passifs;
  • Peuvent être moins diversifiés qu’un FNB passif;
  • La performance sera intimement liée à la compétence du gestionnaire.

Conclusion

Les FNB, qu’ils soient actifs ou passifs, continuent de supplanter les FCP en termes de croissance de leurs actifs sous gestion d’année en année. Ce phénomène, à mon avis, va continuer et même s’accentuer, car plusieurs investisseurs découvrent de plus en plus les FNB actifs. Ces derniers apportent plus de subtilité dans un portefeuille. Ils sont un excellent complément aux FNB passifs. 

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés ni avoir l’intention d’initier de positions dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier. DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services

One response to “Les fonds négociés en Bourse actifs expliqués

  1. Bonjour,
    Merci pour l’information mais comment identifiés les FNB passifs et actifs. J’aurais aimer des noms de FNB actifs et FNB passifs. Ou trouver l’information sur les FNB actifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.