Billet Boursier

La présidente du Trésor américain demande plus d’aide financière

La présidente du Trésor américain demande plus d’aide financière

La présidente du Trésor américain demande plus d’aide financière

Janet Yellen, la candidate du président élu américain Joe Biden pour diriger le département du Trésor américain, a affirmé mardi au Comité des finances du Sénat que le gouvernement se devait d’investir « avec envergure » lors de son prochain programme de secours économique contre la COVID-19.

Biden, qui a été assermenté mercredi, a présenté une proposition de plan de relance de 1,9 billion de dollars la semaine dernière, affirmant qu’un investissement audacieux était nécessaire pour relancer l’économie et accélérer la distribution de vaccins afin de maîtriser le plus rapidement possible le virus.

D’ailleurs Mme Yellen, qui est une ancienne présidente de la Réserve fédérale a affirmé : « Ni le président élu, ni moi, ne proposons ce plan sans une appréciation du fardeau de la dette du pays. Mais pour le moment, avec des taux d’intérêt à des niveaux historiquement bas, la chose la plus intelligente que nous puissions faire est d’agir en grand ».

Le programme d’aide proposé comprend 415 milliards de dollars pour renforcer la réponse américaine au virus et le déploiement des vaccins contre la COVID-19. Quelque 1000 milliards de dollars d’aide directe aux ménages et environ 440 milliards de dollars pour les petites entreprises et les communautés particulièrement touchées par la pandémie.

De nombreux Américains recevraient des paiements de relance de 1 400 $, ce qui s’ajouterait aux chèques de 600 $ approuvés dans un projet de loi de secours en cas de pandémie adopté par le Congrès le mois dernier. L’assurance-chômage supplémentaire passerait également de 300 $ par semaine à 400 $ par semaine et elle serait prolongée jusqu’en septembre.

En somme, il sera très intéressant de suivre les développements de l’arrivée de ce plan de relance, ainsi que le processus d’entrée à la présidence de M. Biden.

Quels sont les avantages de travailler en bourse ?

Pour plusieurs, la Bourse est un milieu complexe où l’on place son argent dans le but, d’un jour, avoir une retraite confortable. Cependant, la Bourse est beaucoup plus que cela. D’ailleurs, il existe plusieurs alternatives et possibilités d’emploi à même les marchés boursiers.

Naturellement, il existe le bien connu planificateur financier qui conseille ses clients et les guide à travers la jungle boursière. Or, un emploi méconnu est celui de négociateur intra séance ou « day trader ». En effet, il est maintenant possible, avec le développement des technologies et des plateformes de plus en plus performantes, de négocier son propre capital, et cela, de façon quotidienne.

Tout d’abord, il est important de bien comprendre ce qu’est un « day trader ». Ainsi, selon le réputé dictionnaire Merriam-Webster, un « day trader » est : « un spéculateur qui cherche à tirer profit de la fluctuation intraséance du prix d’un titre, d’une commodité ou de tout autre produit financier en effectuant une double transaction d’achat et de vente ou de vente et de couverture pendant une seule session du marché »[1].

Maintenant que la définition d’un négociant intra séance est clair, voyons-y les avantages :

  1. Tout d’abord, l’un des avantages majeurs est que le day trading peut être considéré comme une entreprise à part entière. Cependant, plusieurs éléments qui peuvent être considérés comme négatifs d’une entreprise ne sont pas présents : il n’est pas nécessaire de posséder d’infrastructures majeures, aucun employé à gérer et, le trading offre une liberté totale d’opérer notre entreprise partout dans le monde. En effet, le strict minimum est un ordinateur portable et une connexion internet. De plus, le day trading permet d’avoir des heures de travail flexible et beaucoup de temps libre. De ce fait, il arrive régulièrement que les journées du day trader se termine vers midi.
  2. Ensuite, d’un point de vue négociation, le day trading permet d’éliminer le risque de perte de profit à l’ouverture occasionnée par un « gap à la baisse » ou un « gap à la hausse » dans le cas d’une vente à découvert. Ainsi, on élimine le risque de, toute catastrophe, événement politique ou toute nouvelle. D’ailleurs la négociation intra séance vous permettra même de profiter des mouvements importants occasionnés par ces événements.
  3. Dans un autre ordre d’idée, le day trading est formidable, car il force à constamment se dépasser. En effet, la discipline et la persévérance sont des aspects très importants du succès dans ce milieu. Ainsi, vous devrez travailler plus fort que jamais. Vous devrez constamment vous mettre au défi en apprenant, en révisant vos méthodes et plans de match. De cette façon, la négociation intra séance est extrême gratifiante.

Finalement, d’un point de vue plus général, la négociation active permet à tous de trouver chaussure à son pied. En effet, tel que mentionné dans l’article du blogue du négociateur actif, il existe plusieurs façons de négocier activement sur les marchés.  En d’autres mots, le trading permet à quelqu’un d’en faire son métier, tandis qu’un autre peut en faire un passe-temps payant.

En somme, la négociation active est beaucoup plus que seulement le gain qu’elle peut rapporter. Elle permet d’acquérir une certaine liberté financière tout en pouvant travailler de presque n’importe où dans le monde. Aussi, la négociation active procure un grand sens de l’accomplissement, autant dans le chemin pour atteindre cette liberté financière, que lorsque vous atteignez.

Finalement, pour quelqu’un qui recherche un défi, devenir un « trader » profitable en est tout un. Quelqu’un ne peut pas s’improviser « trader » et avoir du succès du jour au lendemain. Le succès à la Bourse est une combinaison de connaissances, de savoir-être et de savoir-faire. Ainsi, cela demande un grand effort personnel. Finalement, aucune journée n’est pareille, donc quelqu’un qui recherche un métier qui est en constant changement pourra trouver chaussure à son pied avec le trading.

Qu’est-ce qu’un fonds de couverture?

Un fond de couverture, ou « hedge fund » en anglais est un fonds d’investissement qui emploie différentes stratégies pour générer des rendements supplémentaires à leur indice de référence, appelé alpha, pour leurs investisseurs. Les hedge funds peuvent être gérés de manière agressive et/ou utiliser des dérivés et l’effet de levier sur des marchés nationaux et internationaux dans le but de générer des rendements élevés.

Chaque fond de couverture est construit pour profiter de certaines opportunités de marché unique. Les hedge funds utilisent différentes stratégies d’investissement et sont donc souvent classés en fonction du style d’investissement.

De plus, d’un point de vue légal, ces types de fonds sont le plus souvent constitués en société d’investissement privé qui est ouverte à un nombre limité d’investisseurs accrédités et nécessitent un investissement initial minimum important.

Un hedge fund possède généralement certaines caractéristiques qui permettent de les identifier :

Ils ne sont ouverts qu’aux investisseurs « accrédités » ou qualifiés

Les fonds spéculatifs sont autorisés à investir l’argent d’investisseurs qualifiés uniquement. Selon la définition de l’autorité des marchés financiers, un investisseur qualifié est « un investisseur qui a des revenus nettement supérieurs à la moyenne ou des actifs importants. Certaines institutions sont aussi considérées comme étant des investisseurs qualifiés, par exemple les banques, les gouvernements, les courtiers ou conseillers inscrits, les compagnies d’assurance et les caisses de retraite. Un investisseur qualifié peut aussi revendre ses titres à un autre investisseur qualifié. »
Ils offrent une plus grande latitude d’investissement que les autres fonds

L’univers d’investissement d’un hedge fund n’est limité que par son mandat. Un fonds de couverture peut fondamentalement investir dans n’importe quoi, que ce soient des terres, de l’immobilier, des actions, des produits dérivés et des devises. Les fonds communs de placement, en revanche, doivent essentiellement s’en tenir aux actions ou aux obligations et sont généralement à long terme.

Ils utilisent souvent un effet de levier

Ce type de fonds utilisent souvent de l’argent emprunté ou l’effet de levier pour amplifier leurs rendements et leur permettent également de prendre des positions courtes (vente à découvert) agressives en fonction de la stratégie du fonds. En revanche, comme nous l’avons vu lors de la crise financière de 2008, l’effet de levier peut également être un couteau à deux tranchants et mettre les hedge funds dans une position de faillite.

Structure tarifaire 2 et 20

Au lieu de facturer un ratio de frais uniquement, ce type de fond facture à la fois un ratio de frais (2%) et une commission de performance (20%). Cette structure de frais est connue sous le nom de « Deux et vingt ».

Enfin, il y a des caractéristiques plus spécifiques qui définissent un fonds de couverture. Fondamentalement, comme ce sont des véhicules d’investissement privé qui ne permettent généralement qu’aux particuliers fortunés d’investir, les fonds spéculatifs peuvent faire ce qu’ils veulent à condition de divulguer leur stratégie aux investisseurs. Cette large latitude peut sembler très risquée et parfois elle peut l’être. Certaines des chutes financières les plus spectaculaires ont impliqué ce type de fonds. Cela dit, cette flexibilité accordée aux gestionnaires de fonds de couverture a conduit certains des plus talentueux à produire des rendements à long terme incroyables.

En somme, il est important de noter que la définition de « couverture » consiste en fait à tenter de réduire le risque en se protégeant, souvent avec des produits dérivés. Or, l’objectif de la plupart des fonds de couverture est de maximiser le retour sur investissement. Ainsi, le nom est majoritairement historique, car les premiers hedge funds ont tenté de se couvrir contre le risque baissier d’un marché baissier en faisant de la vente à découvert. (Les fonds communs de placement n’entrent généralement pas dans des positions courtes.)

De nos jours, les fonds de couverture utilisent des dizaines de stratégies différentes, il n’est donc pas exact de dire que les hedge funds se contentent de « couvrir le risque ». En fait, comme les gestionnaires font des investissements spéculatifs, ces fonds peuvent comporter plus de risques que l’ensemble du marché.

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance, Analyste et contributeur chez DayTrader Canada

Source :

[1] Traduction libre

https://lautorite.qc.ca/grand-public/investissements/fonds/prospectus/dispenses-de-prospectus#:~:text=Ces%20investisseurs%20ont%20des%20revenus,et%20les%20caisses%20de%20retraite.
https://www.investopedia.com/terms/h/hedgefund.asp
https://lautorite.qc.ca/grand-public/investissements/fonds/fonds-de-couverture
https://www.bnc.ca/particuliers/conseils/epargne-placements/en-quoi-consiste-un-fonds-de-couverture.html
https://www.cnbc.com/2021/01/18/yellen-says-us-must-act-big-on-next-coronavirus-relief-package.html
https://www.reuters.com/article/usa-biden-treasury/yellen-says-us-must-act-big-on-next-coronavirus-relief-package-idUSL1N2JT1NC

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.
Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.
DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Add comment


Solve : *
13 + 15 =