Chat with us, powered by LiveChat

Billet Boursier

La Guerre aux cigarettes électroniques est lancée

La Guerre aux cigarettes électroniques est lancée

La Guerre aux cigarettes électroniques est lancée

Les fabricants de cigarettes électroniques aux États-Unis sont actuellement au centre de l’attention des médias, à la suite du décès de 8 utilisateurs de ces fameuses « vapoteuses » en territoires américains, décès accompagnés de 530 cas de maladies liés à l’utilisation de ce qui se voulait autrefois une alternative à la cigarette conventionnelle. De nombreuses entreprises américaines ne se sont pas gênées pour pointer du doigt les fabricants de ces « vapoteuses », allant même jusqu’à cesser de les vendre dans leurs commerces. Certains états, par exemple le Massachusetts, ont même décidé de bannir totalement ces produits, en attendant que la lumière soit faite sur leurs véritables effets sur la santé des utilisateurs.

L’élément déclencheur de cette crise fut la découverte par une équipe de médecins américains d’une nouvelle maladie reliés aux cigarettes électroniques, qui présente un grand nombre de similitudes avec des pathologies découlant de la consommation abusive de THC liquide, la substance active contenue dans le cannabis. Suite à cette découverte, plusieurs villes et états on prit la décision de bannir la vente de cigarettes électroniques contenant des saveurs. C’est lorsque les autorités sanitaires américaines se sont mises à déclarer des cas de plus en plus nombreux de cette maladie que des entreprises, comme Walmart (NYSE : WMT), on prit la décision de complètement suspendre la vente des cigarettes électroniques dans leurs magasins, notamment les produits de la populaire marque JUUL. C’est lorsque le nombre de victimes de cette mystérieuse condition s’est mis à prendre des proportions faramineuses que l’état du Massachusetts prit la décision de bannir complètement la vente de cigarettes électroniques pour une période de quatre mois, le temps que les autorités médicales et sanitaires puissent identifier la source et comprendre l’ampleur du phénomène.

D’un point de vue boursier, cette série d’évènements a eu beaucoup de répercussions pour les cigarettiers, particulièrement chez ceux ayant des projets concernant les très populaires « vapoteuses ». L’un des plus touchés parmi ces fabricants est le cigarettier Altria (NYSE : MO), qui détient 35% du populaire producteur de cigarettes électroniques JUUL. Le prix de son titre a glissé de plus de 7.60% depuis le début du mois de septembre. Du côté de Philippe Morris (NYSE : PM), un autre gros cigarettier américain, qui avait d’ailleurs amorcé des pourparlers en vue d’une fusion avec Altria, a également connu une baisse de 1.53% avant d’annoncer que les discussions entre les deux géants de la cigarette avaient pris fin, annonce qui a fait grimper le cours de Philippe Morris de 5.20% en une journée.

Cependant, tout n’est pas joué pour ces deux entreprises, qui demeurent des titres à surveiller si jamais vous désirez profiter de l’instabilité et de la polémique alentour des « vapoteuses » !

 

Des menaces de destitution font tomber les marchés

Cette semaine, le sujet chaud sur Wall Street est la possible destitution de M. Trump. En effet, à la suite d’une discussion entre le président de l’Ukraine, M. Volodymyr Zelensky et M.Trump, où le président américain a demandé à son homologue ukrainien d’enquêter sur son rival Joe Biden, le parti démocrate a lancé une procédure de destitution.

D’un point de vue objectif, puisque ce processus en est un long et complexe, il y a peu de chance qu’il aboutisse avant les élections. Or, cela créer de l’incertitude, ce qui fait bien souvent peur aux marchés boursiers, tel qu’on a pu voir dans la dernière année. De plus, tel que démontré ci-dessous sur le graphique du S&P500, nous sommes actuellement encore supportés par la moyenne mobile exponentielle 50 périodes (ligne mauve), donc pour le moment, rien n’indique une baisse rapide imminente. Cependant, le comportement du principal indice américain sera à surveiller.

En outre, il est possible de comparer la situation actuelle à des évènements du passé. Par exemple, dans le cas du Président Bill Clinton, le 8 octobre 1998, le S&P500 avait terminé la journée en baisse de 1,2% à la suite du vote de la Chambre en faveur de l’ouverture d’une procédure de destitution. En revanche, au moment de l’acquittement de Clinton par le Sénat en février 1999, l’indice était en hausse de 28% pour l’année.

Ensuite, dans le cas du Président Nixon, le 6 février 1974, le S&P500 a chuté d’environ 30% entre le début du processus et sa démission. Cependant, d’autres éléments importants étaient présents, notamment une récession à la suite du choc pétrolier de la fin de 1973.

En somme, on peut retenir de ces deux cas que, bien que M. Trump affirme que les marchés chuteront de façon importante s’il est démis de ses fonctions, il est en réalité impossible de l’affirmer avec certitude. Or, il est indéniable que l’incertitude n’est jamais vue de façon positive par Wall Street.

 

Les triangles : un outil d’analyse multidisciplinaire

La technique détaillée aujourd’hui s’applique autant au SwingTrading qu’au Daytrading. Il s’agit de transiger à l’aide de figure chartiste, plus particulièrement les triangles. Ainsi, les figures chartistes sont des configurations techniques sur le graphique reliant des chandelles entre elles, créant des figures plus ou moins géométriques. Essentiellement, une figure est validée lorsque les lignes créées par cette figure géométrique est franchi, accompagné la grande majorité du temps de volumes importants. L’utilité des figures chartiste est qu’elles permettent de prédire l’évolution du cours d’un titre, et du même coup, en tirer des signaux d’achat ou de vente et des cibles de pertes et de profit. Enfin, l’entièreté des figures est liée aux probabilités.

Maintenant, pourquoi le triangle plus particulièrement? En tant que négociant actif, et par mon expérience, c’est la figure que je préfère puisqu’il s’agit de celle qui fonctionne le mieux dans mon cas. D’un point de vue purement technique, il existe 3 sortes de triangles. Le triangle symétrique, le triangle ascendant et le triangle descendant, tout trois représentés ci-dessous.

[1]

Pour bien transiger les formes à l’étude aujourd’hui, il est nécessaire de respecter certaines règles. Dans un premier temps, tel que démontré ci-dessous dans le cas du triangle symétrique sur le bitcoin en jours, on doit voir une baisse de volume qui débute à la base, puis une explosion des volumes lorsque l’un des deux côtés du triangle est brisé. Enfin, le prix cible pour chacun des triangles représente l’amplitude de base du triangle appliquée à partir du moment que le triangle est percé. Par exemple, dans le cas illustré ci-dessous, l’amplitude du triangle est calculée en soustrayant le prix du bitcoin à la base du triangle (8295USD) au sommet du triangle (environ 13600USD), ce qui nous donne une amplitude d’environ 5305USD. La théorie suppose donc que, suite au bris du triangle à la baisse, on devrait s’attendre à ce que le prix chute de 5305USD.

Ensuite, dans le cas ou on souhaite prendre position sur cedit triangle symétrique en jours, il est fondamental d’attendre au moins deux fermetures, pour prendre dans ce cas-ci, une position de vente à découvert. Aussi, il est très important de savoir qu’un repli sur tout type de triangle est fréquent, alors il ne faut pas être surpris si cela se produit. Malgré toutes ces considérations, son taux de succès est de 69.75%[2], faisant du triangle symétrique une figure très performante.

 

Pour le triangle descendant, les mêmes règles que le triangle symétrique s’applique, à l’exception que, bien que non recommandé, il est plus « sécuritaire » de « prédire » la direction future, puisque la figure est directionnelle. Le taux de succès pour cette figure est de 67%[3] et est représenté par l’atteinte de son prix cible.

Finalement, le triangle ascendant fonctionne également de la même façon que le triangle descendant, mais vers le haut. Le taux de succès pour cette figure est de 89%[4] et est représenté par l’atteinte de son prix cible.

Bref, le triangle est une figure très puissante à exploiter dans son trading. Alors, je vous encourage fortement à vous exercer à en repérer. Un bon truc serait d’éplucher tous les titres du S&P500 un par un, pour se faire un œil. Bon trading!

[1] https://www.investopedia.com/terms/t/triangle.asp

[2] La plupart des statistiques proviennent d’analyses réalisées sur 500 titres, sur une période de 5 ans (1991-1996), une période généralement à tendance haussière pour le S&P500. En conséquence, certains ajustements pourraient être nécessaires par rapport aux marchés actuels.

[3] Selon le manuel de formation Actions Négociateurs & Investisseurs Actifs de Daytrader Canada

[4] Selon le manuel de formation Actions Négociateurs & Investisseurs Actifs de Daytrader Canada

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance et contributeur chez DayTrader Canada

 

Sources :

https://business.financialpost.com/news/retail-marketing/walmart-ban-shows-vapings-fall-from-smoking-fix-to-health-scare

https://www.cnn.com/2019/09/21/us/vape-stockpiling-legislation-trnd/index.html

https://moneymaven.io/mishtalk/economics/530-confirmed-vaping-illnesses-most-misdiagnosed-as-pneumonia-Kz0TSAtE0ES6Xm9E-3G7hA/

https://seekingalpha.com/article/4293145-altria-smoke?li_source=LI&li_medium=liftigniter-widget

https://www.washingtonpost.com/health/michigan-becomes-first-state-to-ban-flavored-e-cigarettes/2019/09/03/34f234c6-ce4c-11e9-8c1c-7c8ee785b855_story.html

https://www.washingtonpost.com/health/one-mans-near-death-experience-with-vaping-related-lung-failure/2019/08/24/ca8ce42c-c5b4-11e9-9986-1fb3e4397be4_story.html

https://www.ledevoir.com/monde/etats-unis/562122/un-troisieme-deces-lie-a-la-cigarette-electronique-aux-etats-unis

https://www.cnn.com/politics/live-news/trump-impeachment-inquiry-09-25-2019/index.html

https://www.cbsnews.com/live-news/president-trump-formal-impeachment-inquiry-pelosi-call-live-updates-today-2019-09/

https://www.ft.com/content/e363ffbe-df16-11e9-9743-db5a370481bc

 

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services

Add comment