Chat with us, powered by LiveChat

Billet Boursier

Comment bien performer dans un contexte d’incertitude économique

Comment bien performer dans un contexte d’incertitude économique

Depuis le 1er janvier 2019, les marchés boursiers ont produit une hausse d’environ 6%. Cependant, cette hausse n’a pas été nécessaire pour faire voir un futur meilleur des marchés au stratège en chef des actions américaines de Morgan Stanley, Mike Wilson. Ainsi, M. Wilson a averti lundi a CNBC les investisseurs de vendre leurs positions et de prendre leur profit, puisque, selon lui les marchés américains sont loin d’en avoir fini avec le marché baissier et la volatilité.

En revanche, bien qu’une prise de profit soit possible, qu’est-ce qu’un investisseur pourrait faire pour continuer de bien performer dans un contexte d’incertitude économique? La clé du succès se trouve dans le choix du secteur d’investissement. Ainsi, l’un des meilleurs secteurs lors de crise économique est celui des biens de consommation de base et plus particulièrement les détaillants à rabais.

En effet, il est logique que, face à la crise économique, les gens se tournent vers les magasins qui leur en offrent le plus pour leur argent. Ainsi, les détaillants à prix réduits comme Wal-Mart inc. (NYSE :WMT) s’en tirent bien puisqu’ils excellent à offrir des produits essentiels et utilisent l’économie d’échelle pour offrir des produits bon marché aux consommateurs. Les concepteurs et les producteurs de produits bas de gamme constatent également une hausse, car de plus en plus de gens passent à des marques génériques pour que leurs chèques de paie aillent plus loin. Tel que présenté dans le graphique ci-dessous, on peut voir la performance de Wal-Mart en comparaison à celle du S&P500, entre 2008 et 2010, soit la dernière crise économique, Wal-Mart a nettement surperformé.

Ensuite, pour continuer sur la même lignée, dans le cas où vous préféreriez répartir le risque grâce à un fond négocié en bourse, il existe le FNB XLP qui suit le secteur des biens de consommation de base et regroupe entre autres les entreprises Procter & Gamble Co. (NYSE: PG) à la hauteur de 12.43%, Coca-Cola Co. (NYSE: KO) à la hauteur de 8.76% et Wal-Mart inc. (NYSE: WMT) à la hauteur de 6.97%.

Finalement, une autre façon totalement différente de négocier une récession, encore une fois avec des fonds négociés en bourse, est de faire appel aux FNB inverses. Ainsi, ce type de fonds négociés en bourse recopie inversement les performances de nombreux indices. Par exemple, le fond ProShares Short S&P 500 (NYSE : SH). Ce FNB utilise le S&P 500 comme référence. Ainsi, il vise à égaler la performance inverse du S&P500. Pour ce faire, il investit dans des produits dérivés. Cela peut inclure des contrats à terme, des swaps et des options d’achat d’actions. Un point important à ne pas oublier est qu’un investissement dans ce fonds perdra de la valeur si le cours du S&P500 augmente. De plus, ce genre de fond existe également avec un multiplicateur. Ainsi, il existe le ProShares UltraShort S&P 500 (NYSE : SDS), qui reproduit 2x les performances inverses du S&P500 et le ProShares UltraPro Short S&P 500 (NYSE :SPXU) qui reproduit 3x les performances inverses du S&P500.

Pour conclure, il existe de nombreuses façons de se protéger, et même de profiter d’une récession, particulièrement pour l’investisseur actif. Ainsi, avec ces outils vous devriez être en mesure d’être prêt à affronter n’importe quelle conjoncture économique.

Par Nicolas Gauthier, B.A.A. profil Finance et contributeur chez DayTrader Canada

 

Sources :

Morgan Stanley says sell this January comeback: ‘Hop off now and rest up for the next rodeo’, Site internet de CNBC, [en ligne], https://www.cnbc.com/2019/01/28/morgan-stanley-says-sell-this-january-comeback–hop-off-now-and-rest-up-for-the-next-rodeo.html

What are some examples of industries that thrive during a recession?, Site internet de Quora, [en ligne], https://www.quora.com/What-are-some-examples-of-industries-that-thrive-during-a-recession

Wal-Mart Stock History: How the World’s Biggest Retailer Created So Much Wealth for Investors, Site internet de Motley Fool, [en ligne], https://www.fool.com/investing/2017/01/01/wal-mart-stock-history-how-the-worlds-biggest-reta.aspx

The 5 Top Retail ETFs, Site internet de Motley Fool, [en ligne], https://www.fool.com/investing/etf/2017/07/07/the-5-top-retail-etfs.aspx

6 ETFs that are Recession-Proof, Site internet de Investopedia, [en ligne], https://www.investopedia.com/articles/investing/041615/6-etfs-are-recessionproof.asp

Top 4 Inverse ETFs for a Bear Market, Site internet de Investopedia, [en ligne], https://www.investopedia.com/investing/bear-market-etfs/

 

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.