Billet Boursier

Nouveau risque sur les marchés: le retour de la guerre commerciale US-Chine

Nouveau risque sur les marchés: le retour de la guerre commerciale US-Chine

Nouveau risque sur les marchés: le retour de la guerre commerciale US-Chine

Alors que pour Wall Street, la COVID-19 semble n’être qu’un lointain cauchemar, un vieux démon semble vouloir refaire surface : la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. En effet, de plus en plus de pays sur le globe, en commençant par les États-Unis, souhaitent que la Chine soit tenue responsable de la pandémie, la menaçant de tarifs et le président américain allant même jusqu’à suggérer de couper les liens avec le pays.

En effet, ce mouvement a débuté en avril, lorsque le procureur général du Missouri a déposé une plainte contre le gouvernement chinois pour sa gestion de l’épidémie, affirmant que la réponse de la Chine a entraîné des pertes économiques dévastatrices pour l’État. De plus, ce mouvement fut accompagné de l’Allemagne qui, dans le plus grand journal du pays en circulation, le « Bild », a comptabilisé les pertes reliées au coronavirus totalisant 149 milliards d’euros (160 milliards de dollars) dans un article intitulé « Ce que la Chine nous doit déjà ». Finalement, l’Australie a également ajouté son grain de sel, alors que les législateurs australiens ont demandé des compensations à l’état chinois.

Naturellement, ce mouvement a été depuis décrié par la Chine comme étant : des « calomnies malveillantes » et de « fausses allégations ».

Depuis ces manifestations du mécontentement généralisé en avril, l’eau à couler sous les ponts, et nous en sommes aujourd’hui à une situation ou les relations diplomatiques entre la Chine et les États-Unis sont de plus en plus fragiles.

De ce fait, le Sénat américain a récemment adopté un projet de loi, accompagné de la bourse du Nasdaq, qui prévoit une règle qui empêcherait les entreprises étrangères, s’ils n’ont pas respecté les normes d’audit du Public Company Accounting Oversight Board (PCAOB) des États-Unis pendant trois années consécutives, de se négocier aux États-Unis. Ainsi, cette loi, si elle venait à être appliquée, pourrait obliger les entreprises chinoises à quitter les Bourses américaines.

Évidemment, cette nouvelle n’a pas été reçue de façon positive du côté de la Chine, qui a exprimé son opposition ferme à la politisation de la réglementation des valeurs mobilières.

Cette nouvelle a fait monter en flèche la vente à découvert sur les principaux titres chinois. Tel que le présente le tableau ci-dessous :

En somme, mercredi soir, on apprenait que la Chambre des représentants envoyait maintenant le projet de loi sur les sanctions contre la Chine au bureau de président Trump, alors que les tensions s’intensifiaient. Il sera très important de suivre ce nouveau combat entre la Chine et les États-Unis, puisqu’historiquement, la Chine ne s’est jamais laissée pilée sur les pieds face aux Américains.

 

L’importance d’un journal de transaction pour le négociant actif

 

Le journal de transactions est un outil indispensable au négociant actif profitable. En effet, le journal de « trading », comme on l’appelle, fournit des informations précieuses sur les performances d’un trader. En tenant un journal détaillé, les négociants sont en mesure d’analyser leurs résultats et d’identifier les raisons pour lesquelles certaines transactions ont bien fonctionné, tandis que d’autres non.

De plus, la tenue d’un journal de « trading » peut vous aider à repérer les erreurs de trading et vous aider à affiner votre stratégie. Enfin, en effectuant régulièrement des rétrospectives à l’intérieur de ce fameux journal, vous pourrez identifier les comportements qui ont entraîné une perte.

Concrètement, un journal de trading sert à noter l’ensemble de ses transactions. Il devrait au minimum, contenir, la date, l’heure de la transaction, le produit transigé (action, option, contrat à terme, etc.), la position prise (achat, vente, vente à découvert), le prix d’achat, la quantité, l’arrêt sur perte, l’objectif de profit, le retour sur le risque, le montant de la vente, le profit ou la perte réalisés, la commission, le profit ou la perte réelle et une section pour expliquer l’entrée et la sortie de la position.

Avec tous ces éléments sous la main, vous serez en mesure de bien surveiller ce qui se passe dans votre trading et d’établir les systèmes gagnants et ceux à ne plus reproduire.

Il existe différents outils pour votre journal de trading. Tout d’abord, il existe la bonne veille solution de la créer vous-même grâce à Excel ou google spreadsheet. Ensuite, il existe différentes plateformes payantes. Par exemple, chez Daytrader Canada, nous offrons maintenant un nouveau service d’analyse de transactions dans le cadre de notre coaching personnalisé de niveau 2. Le logiciel utilisé, baptisé Tradify© permettra de vous aider à analyser vos forces et vos faiblesses en tant que trader.

 

Nouveaux espoirs de vaccins par Novavax et Merck

Cette semaine, il s’agit de Novavax (NASDAQ : NVAX) et de Merck (NYSE : MRK) qui offrent de nouveaux espoirs de vaccin aux marchés. En effet, l’entreprise de biotechnologie de Gaithersburg, dans le Maryland, Novavax, a annoncé hier qu’elle avait commencé à inscrire ses premiers participants humains à un essai clinique de phase 1/2. L’immunogénicité préliminaire (capacité à provoquer une réponse immunitaire) et les résultats d’innocuité de la phase 1 de l’essai sont attendus en juillet 2020.

Du côté de Merck, elle a acheté Themis Bioscience, basée à Vienne, qui développe un vaccin et collabore avec IAVI et Ridgeback Bio sur un vaccin et un antiviral.

En ce qui concerne le négociant actif, selon l’Organisation mondiale de la Santé, au 22 mai, il y avait 10 candidats vaccins COVID-19 en évaluation clinique et 114 candidats en évaluation préclinique. En voici la liste accompagnée de leur symbole boursier, pour ceux cotés en Bourse :

  • anSino Biological Inc./Beijing Institute of Biotechnology
  • Moderna/NIAID (NASDAQ: MRNA)
  • Wuhan Institute of Biological Products/Sinopharm (OTC: SHTDY)
  • Beijing Institute of Biological Products/Sinopharm (OTC: SHTDY)
  • Sinovac (NASADAQ: SVA)
  • Institute of Medical Biology/Chinese Academy of Medical Sciences
  • University of Oxford/AstraZeneca/Serum Institute of India (OTC: AZNCF/ LON: AZN)
  • Novavax (NASDAQ : NVAX)
  • BioNTech/Fosun Pharma/Pfizer (NASDAQ: BNTX /OTC : SFOSF/ NYSE: PFE)
  • Inovio Pharmaceuticals (NASDAQ : INO)

Pour conclure, ces titres seront à surveiller pour d’importants mouvements dans le cas où un vaccin venait à être créé ou non. De plus, si jamais des nouvelles négatives venaient à sortir de ces entreprises, elles pourraient avoir un impact négatif sur les indices de références, de la même manière que les annonces de Moderna ont eu un impact positif sur ceux-ci la semaine dernière.

 

Sources :

https://www.investopedia.com/3-reasons-investors-are-focused-on-china-today-4845834

https://www.shortsight.com/domestic-chinese-shorts-up-390mm-on-senate-bill/

http://french.xinhuanet.com/2020-05/25/c_139085572.htm

https://www.cnbc.com/2020/05/01/china-will-be-held-accountable-for-coronavirus-says-white-house-economic-advisor-larry-kudlow.html

https://www.cnbc.com/2020/04/24/lawsuits-outrage-over-chinas-handling-of-the-coronavirus-pandemic.html

https://www.cnbc.com/2020/05/27/house-sends-china-sanctions-bill-to-trumps-desk-as-tensions-escalate.html

https://www.mytradingskills.com/trading-journal-guide

https://www.investopedia.com/novavax-and-merck-fuel-covid-19-vaccine-hopes-4845931

https://news.yahoo.com/stocks-etfs-beneficiaries-coronavirus-vaccine-120012206.html

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

 

Add comment


Solve : *
26 + 21 =