La vedette du film The Big Short prévoit un krach 

Par Richard Dussault, gestionnaire de placement agréé et gestionnaire principal chez DayTrader Canada

Le gestionnaire de fonds Michael Burry, devenu célèbre grâce au film « The Big Short », compare le marché actuel à celui de 2008. Il a mentionné dans un gazouillis sur Twitter que les conditions actuelles du marché sont comparables à un écrasement d’avion, « like watching a plane crash ». Le gazouillis diffusé mardi a par la suite été supprimé.

Son gazouillis est paru peu de temps suivant la parution des données faisant état de la baisse drastique des ventes de nouvelles constructions de maison. Ces dernières sont de moins en moins abordables en raison d’une inflation incontrôlable en plus de la hausse des taux d’intérêt. La baisse de 17% des ventes de maisons unifamiliales neuves enregistrées en avril se situe sous les prévisions et amorce un ralentissement plus important que prévu sur le marché immobilier américain. Les marchés ont fortement réagi à la baisse mardi. Le Nasdaq tombait de 3,8% pour ajouter à son recul de 29% depuis le début de l’année.

Michael Burry est devenu une légende en prédisant la correction boursière historique de 2008. La turbulence des marchés actuelle est comparable à celles de 2008 selon le fondateur du fonds de couverture (hedge fund) Scion Capital qu’il a géré de 2000 à 2008.

L’investisseur qui a inspiré le populaire film « The Big Short » avait aussi comparé la bulle du marché immobilier de 2008 au cours des titres boursiers au moment des sommets de la pandémie de Covid-19.

The Big Short est un film culte pour plusieurs investisseurs actifs. Tiré du livre de Michael Lewis, ce drame inspiré de l’histoire de Michael Burry et l’industrie financière du début des années 2000 est sorti en 2015. L’acteur Christian Bale incarne le personnage de Burry. Les rendements faramineux réalisés par cet investisseur et sa firme en pariant sur l’effondrement du marché hypothécaire américain ont marqué l’imaginaire.

Malgré des premiers signes laissant envisager que l’inflation pourrait revenir sous contrôle et la confiance de la FED d’avoir la marge de manœuvre nécessaire pour poursuivre ses hausses de taux dans une économie forte, la peur que la Réserve fédérale fasse basculer l’économie en récession avec des hausses de taux trop agressive persiste.

Les contrats à terme des indices Dow et S&P 500 étaient en hausse jeudi matin avant la publication de données qui offriront des pistes sur la façon dont l’économie américaine s’est comportée dans ce contexte d’inflation élevée et persistante. Comme celle du département du Commerce qui publiera sa deuxième estimation du PIB du premier trimestre. Les chiffres devraient montrer selon les attentes une contraction légèrement moins prononcée de 1,3 % que la baisse trimestrielle annualisée de 1,4 % initialement signalée en avril.

Impossible d’affirmer hors de tout doute raisonnable à l’instar de Michael Burry qu’un krach boursier se produira, mais une chose est certaine, ce marché en dent de scie risque de se poursuivre encore. L’ouverture ce jeudi matin s’est d’ailleurs fait avec un vent d’optimiste insufflé par des résultats financiers plus forts que prévu par le consensus pour des compagnies comme Macy’s (NYSE: M), Dollar Tree (NASDAQ: DLTR) et Dollar General (NYSE : DG). Le vent semble donc tourner au sens contraire des résultats négatifs de certains grands détaillants la semaine dernière qui avaient ébranlé le marché comme nous l’avions rapporté dans notre dernier Billet Boursier.

Gap significatif de DLTR à l’ouverture jeudi suite à la divulgation des résultats financiers. Capture d’image provenant de TradingView.

Sources :

https://www.streetinsider.com/Hedge+Funds/Big+Short+Burry+Says+Market+is+Like+Watching+a+Plane+Crash/20129383.html

https://markets.businessinsider.com/news/stocks/big-short-michael-burry-stock-market-plane-crash-housing-bubble-2022-5

https://www.streetinsider.com/ETFs/Wall+Street+seesaws+after+Fed+minutes+release/20126522.html

https://www.streetinsider.com/Market+Check/S%26P%2C+Dow+futures+edge+higher+ahead+of+GDP+data%3B+Nvidia+slides/20133358.html

https://www.streetinsider.com/Market+Check/S%26P+500%2C+Dow+open+higher+on+earnings+optimism/20133358.html

https://www.streetinsider.com/Special+Reports/Pre-Open+Stock+Movers+0526%3A+Retailers+Dollar+Tree%2C+Macys%2C+and+Williams-Sonoma+Jump+on+Results%3B+Nutanix%2C+Snowflake%2C+NVIDIA+Fall+%28more…%29/20134412.html

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés ni avoir l’intention d’initier de positions dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.